DIAMBARS

  • 5 Commentaires
  • 423 Articles
  • 1189 Abonnés

Mon profil

Mon nom: NDIAYE, BINETA

Sex:Femme

Date de naissance: 03 Décembre

Pays: Sénégal

A propos de moi:

3 October 2013

Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol

3 October 2013

Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol Comment Serigne TOUBA a fait pour descendre du bateau et remonter par la suite en plein océan ? lol

20 September 2013

ATTENTION !!! 1°) la leçon à tirer de ce problème c'est qu'il faut rééduquer le public Sénégalais d'abord. 2°) L'excès de zèle n'est jamais bon, les médias Sénégalais parlaient de cette double confrontation comme si le Sénégal aller battre la Cote d'Ivoire; Le public les a suivi dans leur délire collectif. Résultat des courses, ils ont été battus à l'aller et au retour. Le football,reste un sport et il faut savoir gagner comme perdre aussi. 3°) Expliquez aux joueurs qu'ils ne sont pas favoris mais il faut qu'ils se battent durement pour pouvoir avoir une chance de qualification. 4°) Le dernier point concerne l'endroit ou doit se jouer le match, peut importe le stade, moi je dirai que le terrain et le même pour tous. Les meilleurs joueurs Ivoiriens ont plus l'habitude de jouer sur des billards que les meilleurs Sénégalais. Ensuite s'agissant du public, moins on serra nombreux mieux ce sera car plus on est nombreux, moins on réfléchit, on l'a démontré à Léopold Senghor !!! Notre salut viendra de la volonté et de l'abnégation dont on fera preuve, à l'aller comme au retour, car on n'est pas plus fort ni techniquement, ni tactiquement face aux Ivoiriens... physiquement peut être avec la jeunesse de notre équipe... Pour avoir une chance, il faut se battre sur la ou les faiblesse de son adversaire pas sur sa force. sinon !!! Signé : Un export sans grade de la rue de Torcy(75018)

16 September 2013

ATTENTION !!! ATTENTION ET ATTENTION A GERVINHO ... Pour ces deux matchs, le Sénégal peut se qualifier. Cependant il faut tirer les leçons des deux précédentes confrontations, surtout celle du match aller à Abidjan. Le seul et véritable enseignement du match aller c'est le cas GERVINHO. Il faut que le défenseur qui s'occupe de lui le prenne à la culotte de la première à la dernière minute du match sans lui laisser la possibilité de se retourner pour prendre de la vitesse. Le défenseur en question doit toujours être à moins d'un mètre de lui. La clef du match à l'aller comme au retour sera bien GERVINHO. A Abidjan au match aller il n'a pas pu prendre les espaces en première mi-temps car il était serré de près, par contre en seconde période, la fatigue aidant les défenseurs Sénégalais lui ont laissé la possibilité de partir lancé, à leur grand malheur. Signé : EXPERT MARX DORMOY (Paris)

16 September 2013

Pour ces deux matchs, le Sénégal peut se qualifier. Cependant il faut tirer les leçons des deux précédentes confrontations, surtout celle du match aller à Abidjan. Le seul et véritable enseignement du match aller c'est le cas GERVINHO. Il faut que le défenseur qui s'occupe de lui le prenne à la culotte de la première à la dernière minute du match sans lui laisser la possibilité de se retourner pour prendre de la vitesse. Le défenseur en question doit toujours être à moins d'un mètre de lui. La clef du match à l'aller comme au retour sera bien GERVINHO. A Abidjan au match aller il n'a pas pu prendre les espaces en première mi-temps car il était serré de près, par contre en seconde période, la fatigue aidant les défenseurs Sénégalais lui ont laissé la possibilité de partir lancé, à leur grand malheur.