Ifanbondi

  • 34 Commentaires
  • 9 Articles
  • 1189 Abonnés

Mon profil

Mon nom: Genicia, AMBSOU

Sex:Femme

Date de naissance: 03 Décembre

Pays: Sénégal

A propos de moi:

21 March 2016

«Depuis une vingtaine d'années, Mbacké n'a bénéficié d'aucun projet de l'État», déplore-t-il. «Nous avions pris la position radicale de voter Non. Telle est la déclaration de Serigne Mbacké Ndao, maire de Mbacké. Une vingtaine d’années dit-il. Mais Macky est au pouvoir depuis combien de temps ? Arrêtez de nous prendre pour des demeurés Monsieur le Maire. Ce n’est pas Mbacké qui n’a bénéficié d’aucun projet de l’Etat, mais votre propre poche devenue bien famélique !... Vous avez bien voté Oui au référendum de celui qui courait derrière le cheval de Lat Dior… Depuis une vingtaine d’années, a-t-il fait un projet pour votre poche ? Le Oui est évident !...Et sachez faire une distinction entre une campagne présidentielle et une campagne référendaire, bon sang ! A vous entendre, il s’agit d’une campagne présidentielle. Pour un maire, c’est inquiétant ! Mais on a compris que Macky n’a pas la même largesse envers Touba, Mbacké et Kébémer que son prédécesseur. Votre NON prend racine là, et pas ailleurs ! Wa salam !

23 October 2014

Avant nous avions Wade et ses wadaillons. Aujourd’hui au regard de tout ce que le « Baye Wade » tente de faire, nous voyons une autre catégorie de « suiveurs » qui ne suivent plus le vieux mais font croire… C’est là que le mot politique s’accouple bien avec le mot « jeu ». Un vieux qui continue de « jouer » en essayant comme toujours d’imposer ses propres règles mais en les changeant au fur et à mesure parce qu’il faut qu’il gagne absolument. Ses « suiveurs » aussi « jouent » à cache-cache. Mais que le vieux sache que, à sa question « ma gneuw ? » ses suiveurs lui répondront toujours « déédet ! » Alors il peut rester là où il est car à ce jeu, il sera toujours perdant ! Il y a un âge où la sagesse interdit le jeu fut-il politique ! Il n’a, vraisemblablement pas encore atteint cette âge et cela est franchement inquiétant ! C’est vrai qu’il doit avoir un remord de conscience étant donné que c’est lui qui a mis son garçon en prison pour lui avoir permis de se sucrer sans retenue… Qu’il aille donc en prison à la place de son fils ! Wa salam !

18 February 2014

Il y a de cela déjà deux ans, un certain Issa Ndiaye écrivait un article dans « PressAfrik » et qu’il intitulait ainsi : « PDS, Wade la seule constante a-t-il perdu le pouvoir ? » Et M. Issa Ndiaye concluait son article en disant : « La tension est donc vive dans le Pds. Elle semble montrer que Wade n’est plus la seule constante de la formation libérale. L’ancien parti au pouvoir survivra-t-il à cette crise ? La détermination des frondeurs semblent atteindre son paroxysme. Wade va-t-il vers une deuxième défaite après le 25 mars ? La crise ne manquera pas de laisser des séquelles. » Voilà la source du mal-être du PDS aujourd’hui : tous les thuriféraires du pape du « Sopi » ne cessaient de répéter à l’envi : « Wade, la seule constante » Le constat est là : la constante n’étant plus, il n’y a même plus de variables car ceux-ci ont été mis sur la touche, chassés, humiliés… Le PDS ne fait que récolter ce qu’il a abondamment semé avec les graines du « politiquement correct » pour ne pas froisser le Maître de la moisson ! En fin politicien, Wade, devrait sentir qu’il lui faut retourner labourer son c(h)amps en y semant cette fois-ci des graines de subsidiarité pour éradiquer le culte de la personnalité qui conduit immanquablement vers une dictature se cachant sous les oripeaux d’un monarchisme ancestral. Pourvu seulement que les tenants du pouvoir actuel dont le chef a été formaté au système de la seule constante, ne se laissent pas reprendre par les vieux démons du wadisme, et cela pour donner aux sénégalais une nouvelle chance de croire à véritable…changement ! Wa salam !

1 March 2012

’On mène un combat lucide, on va voter pour Macky Sall pour barrer la route à Abdoulaye Wade, a-t-il poursuivi. Mais que Macky Sall sache aussitôt après qu’il nous retrouvera sur son chemin s’il est tenté de piétiner les préoccupations des Sénégalais.’’ D’une part, je ne peux qu’applaudir à cette détermination du mouvement « Y en a Marre ! » Cependant, que cette volonté de faire partir Wade ne focalise pas toutes les énergies car le plus dur reste à venir. Nous savons en effet qu’en général les politiciens ont la mémoire courte : ce qui est arrivé à certains hommes politiques depuis deux ans, ils n’en ont cure : ça ne peut arriver qu’aux autres. Macky Sall, sous les coups de boutoir de son entourage pressé de goûter aux délices et à la manne du pouvoir le rendront bien vite aveugle et sourd : j’en suis persuadé. Ce n’est pas du défaitisme mais bien un constat. Quel élan et que espoir avait suscité Wade mais pour quel résultat ? Malgré ses infrastructures routières il est prié de libérer…la voie ! Hier plébiscité, il est aujourd’hui rejeté. Que Macky Sall s’en souvienne au moins durant cinq ans ! C’est là que le M23 devra jouer sa fonction de vigile, là où les partis politiques ont souvent répondu absent. Je suggérerai à Macky de mettre son programme en symbiose avec les Assises nationales : il sera gagnant sur toute la ligne ! Mais continuons à être VIGILANTS et le lui faire savoir de temps en temps, histoire de rafraîchir sa politicienne mémoire ! Wa salam !

28 January 2012

Et voilà ! Comme il fallait s’y attendre, un chef religieux «sollicite de tous les citoyens, ne relevant pas de son autorité directe de respecter la décision du Conseil Constitutionnel au jugement duquel ils avaient tous, au préalable, consenti à se soumettre ». De là à décréter un « ndiguel », j’ai bien l’impression que le pas sera vite franchi. Avec tout le respect que je lui dois, je déplore profondément le fait qu’il n’ait pas rappelé à Wade de respecter la constitution elle-même ! La soumission à Dieu, oui ! Mais pas à un homme, une personne morale qui ne tient pas parole ! Il aurait pu dire à Wade : « Un kilifeu » n’a qu’une parole ! « Ya waxxoon, eh bin waxxaat ko ! » Cela nous aurait épargné la situation que nous vivons présentement ! Cette façon qu’ont nos chefs religieux à jouer les apaisements sur le dos des gouvernés fait que dans ce pays, les changements radicaux risquent d’attendre encore dans le fond des tiroirs où se trouvent d’ailleurs bien rangées, les retombées de leurs bons offices. Non seulement nous sommes pris en otage par nos chefs religieux ! Heureusement qu’il y aura toujours les irréductibles aussi têtus que Wade himself qui lui imposeront l’épreuve de force qu’aucun président n’a pu remporter ! Mais le président se sent pousser des ailes d’invincibilité : il battra tous les autres candidats d’opposition et caresse même le projet de se représenter en 2019 ! Cependant, il a encore oublié qu’il avait dit : «…il faut faire vite parce que je n’ai plus le temps ! » Tu l’as dit « Pa waxxeet ! » il ne te reste pas beaucoup de temps : tu en as même moins que ce que tu crois ! Wa salam !

7 January 2012

ARGENT, VIOLENCE, IMMORALITE! Buur Abu croit encore qu'il peut tout avoir avec l'argent; qu'il peut exercer de la violence avec l'argent; qu'il peut se permettre immoral avec l'argent car ceux qui en bénéficient ne voient ni violence ni immoralité sauf la couleur de l'argent qu'ils bouffent! Il pensait régler la question casamançaise avec l’argent. Il s'est planté et l'a reconnu sans état d'âme!...C'est tout à son honneur. Enfin le "sans-rival" a enfin des rivaux rebelles... Wa salam!

4 January 2012

Parmi les revendications figurent la baisse du prix du carburant et la fin des "tracasseries policières" et "contrôles intempestifs". ‘’Nous avons donné l’ordre au directeur général de la Police de veiller à la réduction des contrôles intempestifs dans les agglomérations’’, Les deux parties doivent discuter du prix du carburant, dont les transporteurs exigent la baisse." Il est à craindre que ce ne soit encore une fois de plus un dialogue de sourds! Là où il est question de baisse du prix du carburant, le PM, lui, parle de "réductions de contrôles intempestifs dans les agglomérations". Il est vrai que le financement du plan TAKKAL et de la campagne électorale demande un budget énorme qu'il faut nécessairement constituer à partir des taxes et des prélèvements tous azimuts. Et c'est évidemment nous les contribuables qui trinquons. La revendication des transporteurs vient quelque peu contrecarrer cet "racket" légalisé et obliger les concepteurs à revoir leur "trésor de guerre" à la baisse. Pourvu que les transporteurs soient suivis dans leurs revendications par d'autres corporations: c'est le peuple qui lutte pour sa survie. Il est quand même significatif de voir que c'est le transport, détenu en grande partie par les marabouts, qui ne veut pas continuer à être ponctionné...et qui sonne la charge!...Wa salam!

1 January 2012

"Nos journalistes-opposants" est l'expression qui montre que vous ne les digérez pas. Or à côté de ces "journalistes-opposants" il y a les "journalistes-wadisants". Mais ceux-là sont sans doute à vos yeux de vrai journalistes qui informent sans parti pris. En outre, vous semblez oublier que c'est grâce à ces "journalistes-opposants" pour le précédent régime que Wade a pu gagner les élections... Les radios ont diffusés en temps réel les résultats des urnes de chaque lieu de vote empêchant ainsi le régime de falsifier par la suite les résultats. Mais une fois au pouvoir Wade n'a rien trouvé de mieux que de refuser cette liberté toute démocratique des journalistes de diffuser les résultats au fur et à mesure de leur publication. Non seulement vous avez la mémoire courte mais en plus faites preuve d'un manque total de décence et de reconnaissance. Wa salam.

24 November 2011

Voilà ce qui arrive quand le pouvoir judiciaire est sous la coupe du régime en place. Buur Abu a su mettre ce pouvoir à ses pieds à coups de…billets et d’avantages de toutes sortes. Alors quand on nourrit quelqu’un on a forcément une attitude de condescendance voire de mépris… Bien fait pour le pouvoir judiciaire qui se trouve maintenant coincé entre le pouvoir et le peuple et qui sait que ce pouvoir ne lui est dévolu que par la volonté et l’intérêt de Buur Abu ! Par conséquent, il serait vain d’espérer que les « sages » iront contre cette volonté royale, et ils n’ont pas intérêt de le faire s’ils veulent sauvegarder leurs intérêts… Et Buur Abu vient de leur envoyer un signal fort par le biais de ce panel d’érudits constitutionnalistes, eux aussi grassement dotés de privilèges… Tout cela pour dire que Buur Abu, régressant avec l’âge ressemble à un enfant à qui on voudrait arracher un jouet. Il vaut mieux le laisser dormir avec… Quand le roi devient vieux, ses sujets deviennent des objets destinés à agrémenter ses séniles lubies. Qui disait donc que la vieillesse ne devient sagesse que lorsqu’on sait en reconnaître les signes aussi bien dans notre corps que dans nos rapports… ? Wa salam !

21 November 2011

Là, je n’aimerais pas faire partie des « sages » qui devront dire le droit par rapport à cette candidature tant controversée. Buur Abu a décidé de leur mettre la pression… Si, de façon quasi unanime, ces émérites constitutionnalistes invités par Buur Abu soutiennent que cette candidature est recevable, les « sages » ne pourront que dire « AMEN ! » A moins que ce soient aussi les « sages » qui ont trouvé le moyen de valider cette candidature en s’appuyant sur les « résultats » de ce panel fruit de leur suggestion à Buur Abu… Ou bien Buur Abu a décidé de contourner les « sages » ou alors ce sont ceux-là qui lui ont suggéré de tenir une telle rencontre avec des intervenants « indépendants » qui ne diront que la « vérité constitutionnelle », toute la vérité, rien que la vérité…aux sénégalais. Qui essaie-t-on de convaincre finalement ? Les Sénégalais ? L’opinion internationale ?... Buur Abu aurait pu nous épargner toute cette mascarade et économiser nos sous…car tout était clair dans le camp de la mouvance présidentielle : il n’y avait que la « seule constante » qui pouvait se re-présenter et dont la candidature ne pouvait ne pas être « constante »…Wa salam !

20 October 2011

Demander pardon, signifie exactement quoi ? Monsieur Karim demande-t-il pardon pour avoir menti aux sénégalais en affirmant la fin des délestages pour le mois de Septembre ou pour avoir échoué dans son programme « Takkal » ? De toute façon, il apparaît clairement que là encore il n’a pas réussi ce qu’il a entrepris, même s’il nous a déjà affirmé sans sourciller qu’il n’a jamais échoué… Après le pater, voilà que le rejeton fait dans le « wakh-wakhett » ! Décidément, nous ne sommes pas sortis du bois car encore une fois, « les promesses n’engagent que ceux qui y croient…. » Alors si tes promesses ne t’engagent aucunement, les nôtres vont bientôt te « dégager » ! Wa salam !

1 October 2011

A cause d'une cafouilleuse politique sportive, les basketteurs n'ont pas voulu être les dindons de la farce. Cela a donné les résultats que l'on sait. Les lionnes, dans la brousse sont celles qui rabattent le gibier vers les lions... Nos Lionnes sont en passe de nous ramener la coupe... Espérons qu'une même désastreuse politique sportive ne nous privera pas de ce "gibier continental"... En tout cas, bravo les Lionnes. Surtout n’écoutez pas notre "pépé national" qui vous promet 50 malheureuses briques... C'est encore du "wax waxhett!" Wa salam!

27 September 2011

Idy est prêt à pactiser même avec le diable pour accéder au pouvoir suprême. "I am born to be president!" Tout le monde se souvient de cette phrase qui en dit long sur la détermination de "Imam Idy". Comme dirait l'arabe: "Mektoub": c'est déjà écrit quelque part qu'il ne peut en être autrement. Que Karim ne se fasse pas d'illusions et ne nous prenne pour des demeurés! Puisqu'Idy ne veut plus rencontrer Bur Abu, alors il joue les intermédiaires pour sauver les meubles...familiales! Mais il est clair que 'Imam Idy" qui sent qu'il tient le bon bout, sera sans concession contre ce fils biologique qui a inoculé le virus "génération du concret" dans ce parti PDS que lui, Idy, a porté à bout de bras quand Bur Abu avait baissé les bras!... Mais nak, si "Imam Idy" constitue le plan C de Bur Abu, le peuple saura-t-il cautionner son "dialgaty?": voilà une roulette russe que Goorsy n'écarte pas. Wa salam!

27 September 2011

Ben, voilà ! Après les marabouts qui ont réussi à faire leur entrée « dans les instances de décision », ce sont maintenant nos « tradipoliticiens » qui entrent dans la danse et ne veulent plus « être laissés en rade dans les instances de décision ». Les brassards rouges sortis de la lisse boîte crânienne de son éminentissime Bur Abu ne sont plus du goût de nos « tradipoliticiens » alors que, dans leur cérémonie de prédiction, ne se gêne pas pour arborer des vêtements de couleur rouge ! Bientôt ils nous diront d’enlever les feux rouges, les cartons rouges, les tenues des gardes présidentiels, la croix-croissant rouge, de découper le drapeau du Sénégal pour en enlever le rouge… Eh là, arrêtez vos prédictions à la noix ! Retournez ausculter les corps et les esprits, mais laissez la politique politicienne : ce n’est pas votre rayon car elle est aux antipodes de la sagesse que l’on veut bien vous reconnaître si…vous faites preuve de sagesse ! Wa salam !

13 July 2011

Madame Viviane, avez-vous causé avec la veuve de Malick Bâ pour savoir ce que veut dire "violence faite aux femmes?" J’espère que c’est à elle que vous pensez particulièrement quand vous prenez la défense de ces femmes violentées. Et demandez-lui en passant qui est responsable de cette violence qu'elle vit maintenant au quotidien jusqu'à être traînée devant et aux pieds de son violenteur pour lui "présenter ses condoléances". C'est plus que de la violence, c'est du sadisme. En effet, comment comprendre qu’une veuve puisse aller « présenter ses condoléances » à celui qui a été la cause de son veuvage. Mme Viviane, les violents ont changé de camp, ils sont de votre côté et à vos côtés. Ne vous en déplaise, Madame, mais il va falloir plus que jamais mener votre combat dans votre propre cour (royale) et même votre salon et même votre chambre conjugal. "J'ai travaillé durant 26 ans avec les femmes de Malika, je sais de quoi je parle et il faut une meilleure implication des hommes pour alléger la tâche aux femmes" Ce sont vos paroles. Alors puisque vous savez si bien ce dont vous parlez, eh bin… demandez à votre homme de montrer le chemin de la meilleure implication…Wa salam!

13 July 2011

Parfaitement d’accord avec vous « Jack » ! Ce « député du peuple » ne se rend plus compte que le peuple est plus que dépité ! Voilà l’ancien « Abdou ñou doy » qui s’offusque de l’attitude de quelqu’un qui, dans un certain sens, réagit en légitime défense : ceux qui veulent l’extrader vers son pays l’enverront directement au poteau d’exécution. Le professeur Iba Der, retrouve l’usage de la parole pour se défouler sur un réfugié politique que Buur Abu avait voulu utiliser comme fonds de commerce, car il n’y a que cela qui l’intéresse : l’Argent !... Et vous d’ailleurs, professeur Thiam ! C’est cet argent qui vous rend aphone devant les turpitudes et les magouilles inqualifiables de Buur Abu ; devant ses basses manœuvres pour se taller une Constitution bien à lui… Où étiez-vous ? Cela ne vous a aucunement offusqué ! Vous aviez soutenu Monsieur Habré, dites-vous, et aujourd’hui vous vous insurgez contre lui. Soyez logique : vous aviez soutenu Buur Abu, il faudrait aussi vous inscrire en faux contre ses délires séniles. Mais peut-on demander à un complice haut placé, de « descendre » celui qui vous a mis là où vous êtes ? Vos propos ont choqué tous ceux qui vous attendaient sur d’autres questions beaucoup plus vitales que cet « attentat » prémédité et non encore perpétré de M. Habré. Shame on you ! Wa salam !

13 July 2011

Parfaitement d’accord avec vous « Lynx » ! Ce « député du peuple » ne se rend plus compte que le peuple est plus que dépité ! Voilà l’ancien « Abdou ñou doy » qui s’offusque de l’attitude de quelqu’un qui, dans un certain sens, réagit en légitime défense : ceux qui veulent l’extrader vers son pays l’enverront directement au poteau d’exécution. Le professeur Iba Der, retrouve l’usage de la parole pour se défouler sur un réfugié politique que Buur Abu avait voulu utiliser comme fonds de commerce, car il n’y a que cela qui l’intéresse : l’Argent !... Et vous d’ailleurs, professeur Thiam ! C’est cet argent qui vous rend aphone devant les turpitudes et les magouilles inqualifiables de Buur Abu ; devant ses basses manœuvres pour se taller une Constitution bien à lui… Où étiez-vous ? Cela ne vous a aucunement offusqué ! Vous aviez soutenu Monsieur Habré, dites-vous, et aujourd’hui vous vous insurgez contre lui. Soyez logique : vous aviez soutenu Buur Abu, il faudrait aussi vous inscrire en faux contre ses délires séniles. Mais peut-on demander à un complice haut placé, de « descendre » celui qui vous a mis là où vous êtes ? Vos propos ont choqué tous ceux qui vous attendaient sur d’autres questions beaucoup plus vitales que cet « attentat » prémédité et non encore perpétré de M. Habré. Shame on you ! Wa salam !

9 July 2011

Il est quand même surprenant que "Buur Abu" mette l'armée française à la porte pour des raisons inavouées et inavouables, et que le "Prince" ameute la France pour que son armée intervienne au Sénégal. Il faudrait quand même que le père et le fils, s'ils sont sains d'esprit, nous disent enfin ce qu'ils veulent! Wa salam!

9 July 2011

C'est qui çà, "les jeunes du PDS"? En tout cas le groupe ou le mouvement dénommé "Y en a envie" a baissé pavillon lors de la journée historique du 23 Juin. Ces "jeunes du PDS" viendront du fin fond du Sénégal pour se faire un bon magot afin de voir venir l'hivernage avec plus sérénité... Car pour eux, mobilisation veut dire occasion de passer à table libérale où l'argent coule encore à flots. La contre manifestation prévue lors du vote du ticket à l'assemblée a tourné court faute de "motivation" consistante et trébuchante... Mais il y en aura... pour que Buur Abu sauve le peu de dignité qui lui reste. Wa salam!

9 July 2011

Alors Monsieur "Ouste Karim Idy Wade", dépêchez-vous de répondre à vos propres questions pour nous montrer ce qu'est une véritable analyse politique, car vous avez l'air de vraiment vous y connaître. Mais de grâce, ayez l'amabilité de ne pas vous cacher derrière un pseudonyme. C'est peut-être le seul mérite que vous pourriez peut-être reconnaître à Monsieur Babacar Justin Ndiaye. Wa salam!

9 July 2011

En tout cas j'attends avec impatience le jour où vous voudrez bien nous concocter un article cent pour cent "Leduc" destiné à "ceux qui ont un background littéraire et historique BIEN étoffé!" J'espère que ce ne sera pas "des diatribes, du verbiage et de la réthorique!" Wa salam!

8 July 2011

Mais pourquoi donc le 14 Juillet? Parce que son fils est français? Est-ce pour dire au Français: «Attention, si vous lâchez mon fils, vous serez coupable de non-assistance à citoyen français en danger!..." De toute façon Buur Abu ne dira rien qui puissent intéresser les sénégalais du 23 Juin. Rappelez-vous que notre Buur Abu a le don de signaler à droite pour tourner à gauche. Il nous lancera un autre os pour nous divertir de l'essentiel et laisser retomber la fièvre du 23 Juin. Après, les marabouts, avec leur "ndiguel" ramèneront - contre espèces sonnantes et trébuchantes - leurs talibés dans le giron de Buur Abu. Wa salam!

20 June 2011

"Aujourd'hui, j'ai tous les pouvoirs, mais je vais partager mes pouvoirs avec le vice-président..Et c'est pourquoi le vice-président aura la compétence que lui déléguera le président de la République». Voilà ce que dit notre Buur Abu national. Il a tous les pouvoirs. Le peuple n'a plus rien comme pouvoir sauf un: celui de dire AMEN! Voilà Buur Abu dans toute sa splendeur. Il ne se gêne plus! Il est seul à décider de tout, à se trouver un faire-valoir...qu'il va virer à la dernière minute! C'est quand même curieux de voir que tout d'un coup, il ait besoin d'un vice-président, qu'il nommera d'ailleurs de façon détournée c'est-à-dire illégale! Mais il ne sait pas ce qui l'attend. C'est exactement l'attitude du PS qui s'est aperçu, trop tard, qu'il pouvait tomber bien bas!... Wa salam!