Je ne suis pas une tête brûlée.

Blogs
  • Article ajouté le : 07 Lundi, 2018 à 13h05
  • Author: Abdou DIENE

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Mes propos versifiés, ci-dessous, résument en quelque sorte un viatique dans mon cheminement intellectuel, d’abord...

\r\n\r\n

Elles peignent de manière nuancée un état d’esprit face à une situation, une analyse d’un contexte, une invitation à une prise de conscience, un engagement dans un combat et un espoir énorme en des lendemains meilleurs.

\r\n\r\n

Je fais exprès de démarrer ce blog avec ces bouts de phrases pour assouplir mes premiers contacts avec ceux et celles avec qui j’espère avoir de longs moments d’échange d’idées et de partage d’expériences pour un commun enrichissement.

\r\n\r\n

Ledit texte s’intitule « je ne suis pas une tête brulée ». Il est très fréquent de voir caricaturés ceux qui défendent un certain nombre de principes. Ils sont taxés de rebelles, de compliqués, de têtes brulées etc. et ce texte est, aussi, à l’honneur de ces gens-là.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Je ne suis pas une tête brûlée.

\r\n\r\n

C’est constamment aiguisé à la meule, mon esprit qui pète des étincelles.

\r\n\r\n

C’est la mise en scène malsaine de l’histoire que ma gueule refuse d’avaler sans y mettre son grain de sel.

\r\n\r\n

Elle est en selle, comme une forcenée, pour faire céder les contreforts scellés.

\r\n\r\n

Elle est en selle sur le dos d’une conscience au galop, pour aller poser un garrot sur la mémoire de l’humanité qui saigne du faux.

\r\n\r\n

Que celui qui veut rivaliser de voix avec elle se lève tôt! 

\r\n\r\n

Elle est de mèche avec le coq pour chanter l’hymne qui honore le lever du soleil

\r\n\r\n

venu laver l’affront du « siècle des lumières », qui nous a privé de clarté durant des siècles de sommeil.

\r\n\r\n

Les esprits errants des ères flous,

\r\n\r\n

finissent par se faire lumière même au fond de leur trou.

\r\n\r\n

Ils ne réclament pas justice, ils la bâtissent de leurs propres mains.

\r\n\r\n

Nous sommes à moitié enterrés mais nous ne sommes pas des nains.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

A bientôt !

\r\n\r\n

Abdou DIENE [email protected]

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :