Il ne peut plus avoir de rapports sexuels après s\'être fait agrandir le pénis

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

En 2013, un jeune homme s'est fait faire un pénoplastie, une opération consistant à se faire élargir et allonger le pénis.

\r\n\r\n


\r\nMais l'opération ne s'est pas passée comme prévue car, quelques mois plus tard, un "effet couronne" est apparu, c'est-à-dire un rétrécissement de la base du pénis.
\r\n
\r\nLe chirurgien a alors décidé en février 2015 d'injecter de l'acide hyaluronique, à titre gratuit, dans le membre de son client.
\r\n
\r\nSauf que le produit contenant l'acide hyaluronique est du Macrolane, contre-indiqué pour une utilisation sur les organes génitaux masculins et féminins.
\r\n
\r\nDepuis le jeune homme a des douleurs atroces au sexe et ne peut plus depuis avoir de relations sexuelles.
\r\n
\r\n"Mon pénis est devenu très douloureux avec un sentiment de brûlure intense. Des boules sont apparues et mes érections étaient de plus en plus inutilisables. J’ai aussi commencé à perdre des morceaux de peau." a expliqué le patient.
\r\n
\r\nFace aux douleurs, le médecin décide de retirer le Macrolane en intervenant à six reprises entre février et mai 2015, sous anesthésie locale. Mais rien n'y fait les douleurs persistent et le patient ne peut toujours plus avoir de rapports.
\r\n
\r\n"Le médecin s'est comporté comme un boucher. Ses actes sont dangereux et il ne s’est jamais remis en question. Mon client a été victime d’une succession de fautes effrayantes." a expliqué l'avocat du jeune homme, âgé aujourd'hui de 27 ans.
\r\n
\r\nAprès une procédure au civil, la victime attaque le chirurgien au pénal, pour "risques causés à autrui", "tromperie" et "blessures involontaires".

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :