Les 15 Propositions d\'Ousmane SONKO!

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Eléments de Réponse à M. Seydou GUEYE S.G du Gouvernement (suite et fin)

Pastef n'est pas un conglomérat d'arrivistes, d'ignares laudateurs et et de délinquants fiscaux. Voici quelques propositions pour préparer l'alternative à cette politique suicidaire collective de Macky SALL!

" 1 - RENFORCER LA TRANSPARENCE DU MÉCANISME D’ATTRIBUTION DES TITRES (CONDITIONS TECHNIQUES ET FINANCIÈRES, ENGAGEMENT A INVESTIR…) . AVEC L’IMPLICATION DU PARLEMENT ET D’OSERVATEURS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE 2 - RENFORCER LA TRANSPARENCE ET LE CONTRÔLE A POSTERIORI DES AUTORISATIONS DE TRANSACTION 3 APPLIQUER LE DISPOSITIF FISCAL POUR LES CESSIONS, LE RENFORCER POUR LES SPÉCULATIONS ET LE GÉNÉRALISER MÊME POUR LES CESSIONS DE PARTS ENTRE ENTREPRISES NON DOMICILIÉES AU SÉNÉGAL 4 APPLIQUER DES SANCTIONS PÉNALES ET PÉCUNIAIRES POUR LES COMPLICITÉS ADMINISTRATIVES (CESSION IMMÉDIATEMENT APRES ACQUISITION, SANS MÊME CRÉER UNE SOCIÉTÉ DE DROIT SÉNÉGALAIS) 5 RENFORCER LA TRANSPARENCE SUR LES SOMMES VERSÉES A PETROSEN 6 FORMER LES ADMINISTRATIONS, NOTAMMENT FINANCIÈRES, AU MÉTIERS DU PÉTROLE 7 UTILISER UNE PARTIE DES SOMMES VERSÉES POUR FORMER AUX MÉTIERS DU PÉTROLE ET DU GAZ

8 DÉVELOPPER TOUTES LES FILIÈRES PROFESSIONNELLES DÉCOULANT DU PÉTROLE ET DES PRODUITS DÉRIVES LES MÉTIERS DU PÉTROLE ET DU GAZ

10 RENFORCER ET BÂTIR UNE SOCIÉTÉ NATIONALE PÉTROLIÈRE FORTE (Renforcer en moyens financiers, techniques et humains PETROSEN). 11 RENFORCER LES CAPACITÉS DE RAFFINAGE POUR AUTONOMISER LA CONSOMMATION NATIONALE ET EXPORTER ET PRIVILÉGIER LA CESSION DES PRODUITS BRUTS POUR LA CONSOMMATION NATIONALE 12 PRIVILÉGIER DES ETUDES D’IMPACT SÉRIEUSES ET INSTAURER LA Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE) et/ou la renforcer. 13 ENVISAGER DES SCHEMAS QUI ACCROISSENT PROGRESSIVEMENT LES PARTS DE L’ETAT, NOTAMMENT PAR L’EXERCICE DU DROIT DE PREEMPTION, PARTICULIERMENT LORSQUE LES RESERVES SONT CONFIRMEES. (CAS ACTUEL DE LA CESSION ENVISAGEE DES 35% DETENUS PAR CONOCPHILLIPS DANS TROIS BLOCS (Rufisque offshore, Sangomar offshore et Sangomar offshore profond) AU PRIX DE 430 MILLIONS DE DOLLARS (215 MILLIARDS) 14 VEILLER RIGOUREUSEMENT AU RESPECT DE LA QUOTE PART DE L’ETAT, NOTAMMENT PAR LA FORMATION DE CONTRÔLEURS SPÉCIALISÉS ET LA MISE EN PLACE D’UN DISPOSITIF ANTI CORRUPTION 15 MAINTENANT QUE L’EXISTENCE DE RÉSERVES SÉRIEUSES EN GAZ ET PÉTROLE EST AVÉRÉE, REVOIR À LA HAUSSE LES TICKETS D’ENTRÉE."

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :