LES ORIGINES DES NAROU CADIOR DE PATRONYME(AMAR ;GOUMBALA, DYAKHOUMPA. TANDINE, SABARA, BABOU ;TOURE ; HADJ) D’APRES YORO BOLY DYAO.

Blogs

LES ORIGINES DES NAROU CADIOR DE PATRONYME(AMAR ;GOUMBALA, DYAKHOUMPA. TANDINE, SABARA, BABOU ;TOURE ; HADJ) D’APRES YORO BOLY DYAO.

Plusieurs familles noires du Cayor proviennent de colonies Maures depuis longtemps installées dans ce pays. Le premier Maure qui s'établit au Cayor fut, dit la tradition, Mokhtar Embay qui, sous le règne du Damel Amari Ngoné Sobel (XVI s.), fonda le village de Gadde- Nyandoul, Il reçut du Damel, et transmit à ses successeurs, le titre de Bour-Gadde. Ses descendants portent aujourd'hui le nom de –Dyânye(Diagne).Il existe encore en Mauritanie, soumise à l’Emir des Trarzas, une fraction de Taghridyent. Ils passent pour avoir fait partie de la confédération des Oulad Rizg, arabes Béni Hassan, qui avaient la prééminence dans le Sud-Ouest de la Mauritanie lorsqu'ils furent, au XVIIe siècle, vaincus par les Trarza.

La tribu maraboutique berbère des Darmankour ou Idaou-el-Hadj, nom sous lequel elle existe dans le bas Trarza, fonda également au Cayor diverses colonies : Gadde-El, dont les Sérinye ont pour nom de famille Amar ; Agoumbala, commandé par les Goumbala, Adyakhoumpa, aux Dyakhoumpa.

Enfin, d'autres familles, d'origine Darmankour, sont aujourd'hui connues sous les noms de Tandiné, de Sâbàra, de Touré. Ces derniers ne doivent pas être confondus avec les Touré d'origine mandingue qui sont également représentés au Cayor.

L'importante tribu berbère des l’Emir des Trarzas, une fraction de Taghridyent, originaire de l'Adrar mauritanien et que les Ouolofs appellent Dakzakent, ont fondé une colonie à Médina, sous le commandement d'un homme nommé Yaqoub Ould Issaka, nom dont la forme ouolof est Yokoum-i-Sakkha. Ses descendants portent aujourd'hui le nom de Babou.

Enfin les Hadj, qui fournissent le Sérinye du village de Battal, passent pour provenir de la tribu maure des Bàfôr. D'après les traditions maures, les Bâfor étaient une tribu juive qui eut longtemps la prééminence dans l'Adrar; ils sont encore représentés dans le bas Trarza par quelques familles qui vivent avec les Oulad Daymàn.

Ces diverses colonies, à l'exception de Gadde-Nyandoul, auraient été fondées sous le règne de Lat Soukabé, que Yoro Dyâo place à la fin du XVI siècle.

Aujourd'hui, les descendants de ces Maures sont devenus noirs; ils vivent comme les Ouolofs et ne parlent que le ouolof, cependant ils n'ont pas perdu le souvenir de leurs origines et auraient conservé quelques relations avec les tribus dont ils sont issus.

Du temps des Damel, les Dyànye (Diagne), descendants de Maures de classe guerrière,(Darsakéte) avaient pris toutes les habitudes des Tyédo et buvaient comme eux le vin de palme et l'eau de vie. Les Bâbou et les Hadj en faisaient autant, mais moins ostensiblement, à cause de leur origine maraboutique. Par contre, les Touré, les Dyakhoumpa, comme les autres familles d'origine Darmankour, restèrent musulmans pratiquants. Les uns et les autres étaient d'ailleurs du parti Tyédo et se joignaient au Damel quand il avait à réprimer quelque agitation du parti maraboutique local.

LE ROLE DES NAROU CADIOR LORS DE LA CEREMONIE D'INTRONISATION DU DAMEL

Les cérémonies d'intronisation du Damel se faisaient à Mboul, capitale du Cayor. Le bain du Damel avait lieu à Gadde-Nyandoul; les gens du Cayor lui donnaient le nom de Khoulikouli « nom expressif à l'imitation des bruits de forte onde ».

Les habitants de Gadde-Nyandoul sont d'origine maure. Les Maures des différentes tribus de la rive droite ont, en effet, formé dans le Cayor de nombreux villages qui, disséminés parmi ceux des Ouolofs, dépendaient, comme ceux-ci des Damel. Cependant les Maures de ces villages élisaient des chefs de leur race qui commandaient avec le titre de serigne (marabout). Le chef de Gadde-Nyandoul; était le seul à porter le titre de Bour-Gadde [Gadde signifie en ouolof campement maure) parce que ce village avait été le premier fondé par les Maures au Cayor, sous le règne du Damel-Tênye Amari-Ngoné-Sobel (xve siècle). Ce fut le fondateur de Gad-El qui institua la coutume du bain de Khoulikhouli, auquel les gens du Cayor attachent une importance particulière. La tradition attribue l'adoption de  cette coutume aux heureux résultats du bain pris par Amari-Ngoné-Sobel. Les gens les plus qualifiés sont en effet unanimes à affirmer que ce fut immédiatement après ce bain que l'on apprit à Amari-Ngoné-Sobel l'invasion du Cayor par Mbanye- Ndanti, successeur de Léléfoul-i Fak, et, qu'après de rapides préparatifs, il attaqua l'armée du Dyoloff à Ouarak, la détruisit et tua le Bour-Ba.

Les Damel-Tènye payaient, à l'occasion du bain, une coutume d'un captif et de vingt têtes de pagnes aux descendants de ceux à qui Amari-Ngoné-Sobel avait fait le même cadeau.

Les gens du Cayor prétendent que les Serinye-Gadde puisaient l’eau nécessaire au bain du Daniel avec un récipient en paille tressée à mailles larges et qui cependant, ne laissait pas échapper une goutte d'eau.

L'eau du bain de Khoulikhouli devait provenir uniquement du Gadde-Nyandoul.

La cérémonie pouvait se faire longtemps après la nomination du Damel en souvenir du long intervalle qui s'était écoulé entre la nomination d'Amari goné-Sobel et le premier bain Khoulikhouli. ' 

 

 

 

 

 

 

 


Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

Anonyme - #1

Serigne Sidy Amar Honneur Q Cheikh Ibra Fall La,p Fall Baboul Mouridina Maissaa Bigue Fall Ce Jour De Ndiamby Fall Est Ne Ce Bour Qui A Defendu Le Senegal L Etre Humain Le Monde De La Liberte Sa,a Serigne Dou Kene

le Mardi 28 Octobre, 2014 à 23:39:06RépondreAlerter

Babacar Méthiour Ndiaye - #2

Merci Cher Ami De Préciser Que Les "diagne", Descendants De Mokhtar Le Saint Homme De La Tribu Maure Des "takhrijant" Est Un Beni-hassan (descendant De Hassan Ibn Ali "al Haydari") Et Donc Un Chérif... Au Meme Titre Que D'autres Noms Qui Ne Sont Pas Haydara Mais Bel Et Bien D'origine Chérifienne (les "haydara" étant Les Derniers Maures Descendants De Ali (tous Ses Fils Dits "haydara" Ne Descendent Pas De Son épouse Fatima Bint Rassol). Mais Pour Correctif, Les Premiers Maures Installés Au Cayor Furent Les "babou", Arrivés Avec Leur Ancêtre Yacob Ould Izak Du Temps De La Fondation Du Guet Par Guedo Guet Diop, Fils De Guet Ndiadiane (la Fille - Et Non Le "fils" - De Ndiadiane-ndiaye). Cet événement Est De Loin Antérieur à L'époque D'amary Ngoné Sobel Où Arriva Mokhtar Ould Aboubakr "mbaye", L'ancetre Des"diagne" Qui Institua Le Bain De "khouli-khouli" Pour Les Damel.

le Dimanche 31 Août, 2014 à 11:30:37RépondreAlerter

Beugueu Kham - #3

Cher Blogger. Je M'appelle Ndioba. Je Suis Sénegalaise Mais En Ces Temps-ci Je Vis En Europe. A Chaque Fois On M'interpelle Au Sujet De Mon Prénom. J'ai Demandé à Mes Parents Mais Ils Ne M'ont Pas Donné De Réponse Satisfaisante. En Lisant Votre Article, Je Me Suis Rendu Compte De Vos Connaissances En La Culture Wolof. Raison Pour Laquelle, Je Voudrais Savoir Si Je Pourrais Recevoir Une Interprétation De Mon Prénom De Votre Part- Si C'est Possible. Merci D'avance

le Mardi 26 Août, 2014 à 18:45:09RépondreAlerter

Amadou Bakhaw Diaw - #4

Reponse A Ndioba Les Wolofs Utilisent Le Nom De Famille Pour En Faire Un Prenom Affectif Sentiental Ainsi Uun Mbodj Familierement On L Appelera Mbodia Un Ndiaye Ndiaya Un Diagne Diagnia Un Seck Secka Ngoma Ngoma Thiama Thiama Etc

le Mardi 26 Août, 2014 à 20:11:16RépondreAlerter

Khadim Amar - #5

Je Voudrais Feliciter L'auteur Par Rapport Aux Efforts Fournis Pour Comprendre L'origine De Cette Grande Famille Darmanko, Simplement Je M'etonne Sur Le Contenu Qui Ne Traduit Pas Tout A Fais La Realité De L'histoire. D'abord Le Premier Village Qui A été Fondé Ce N'est Pas Gadde Mais Diemoul Dans Le Troisieme Jour Du Mois De Moharam, Je Suggere à L'auteur D'aller Lire Le Livreur De Docteur Khadim Mbacké De L'ifan. Je Ne Verse Pas Souvent Dans Ces Sites Mais Le Constat Est Que L'article Ne Reflete En Rien La Realité. Merci De Bien Vouloir Le Prendre Comme Une Contribution Qui Vise à Mieux Ameliorer.

le Mardi 26 Août, 2014 à 18:13:44RépondreAlerter

Anonyme - #6

Et Le Nom De Famille "khoulé" Dans Tout ça ? Rires !!! Fier D'être Sénégalais !!!!

le Mardi 26 Août, 2014 à 18:06:52RépondreAlerter

Boy Laobe - #7

Article Bien Interessant Je Ne Savais Pas Que Mes Esclaves Venaient D Aussi Loin.

le Mardi 26 Août, 2014 à 16:39:04RépondreAlerter

Ouzdé - #8

Serigne Diéry Sougou Wadaan Est Le Premier Homme De Dieu Narou Cajor Discipline De Khadimou Rassoul. Ses Origines Sont Wadaan De Mauritanie. Ils Se Sont D'abord établis à Wadaan Aux Environs De Louga Avant De Rejoindre Le Wadaan Actuel Entre Kébémer Et Ndoyène.tous Ses Fils Portent Le Nom De Ahmadou Bamba Et Toutes Ses Filles Le Nom De Mame Diarra Boussa Alors Qu'il N'avait Pas Encore Vu Serigne Touba. Il A Dit Qu'il A Soulevé La Mission De Serigne Touba, Mais Qu'il Ne Pouvait La Porter Sur Sa Tête. C'est Ainsi Qu'il Est Allé Rejoindre Le Cheikh Avec Toute Sa Famille. Un Quartier Du Nom De Wadaan Existe à Touba.

le Mardi 26 Août, 2014 à 14:17:53RépondreAlerter

Anonyme - #9

Savez Vous Que Les Sene Ont Des Origines Pharaoniques ?

le Mardi 26 Août, 2014 à 14:07:34RépondreAlerter

Anonyme - #10

Savez Vous Que Les Sene Ont Des Origines Pharaoniques ?

le Mardi 26 Août, 2014 à 14:07:56RépondreAlerter

Ngoor - #11

Savez Vous Que Les Sene Ont Des Origines Pharaoniques ?

le Mardi 26 Août, 2014 à 14:08:41RépondreAlerter

Amar Khady - #12

Felicitation A Monsieur Diaw.toi Media Je Vourrai Avoir Tes Cordonnees Je Suis En Italie Et J Aimerais Faire Partir De L Association. Je Suis Une Naar Darmanko Mon Adresse Facebook Est [email protected] Merci.

le Mardi 26 Août, 2014 à 13:37:18RépondreAlerter

Toure - #13

Salam Pour Autant Que Je Sache, Les Toure N'ont Pas D'origine Naar Mais Comme Le Dit Si Bien L'adage Sant Deukkoul Fenne.

le Mardi 26 Août, 2014 à 09:54:27RépondreAlerter

Deug Deug - #14

Les Dieng Ou Jeng Ont Des Origines Chinoises Et Tailandaises Nonnnn Je Blague

le Mardi 26 Août, 2014 à 10:28:04RépondreAlerter

Fallen - #15

Mé A Vs Lire On Auré Di K Les Fall N'en Font Pas Partit Alors Mr Diaw J Vs Pris D'eclaircir Ma Lenterne Les Fallen En Ft Partit Ou Pas Ntr Famille Vient Du Village Ndande Qui S Situe A Louga Pres D Kadior Si J N M Trompe Et Nos Ainées Ns Disent Kon é Des Naars Kadior On A Des Ancetre Marabout On Resemble Dailleurs A Des Naars Rien Ka Voir Notre Famille Tte Notre Arbre Genealogique On Ressemble A D Vrai Naar Ya Des Amies Ki Vienne D La Mauritanie Ki Ns Ressemble Incroyablement On Aurait Di Kon Ets De La Meme Famille Alors Kon Sest Rencontré Par Pure Asard Sé Incroyable Faudrais Approfondir Vos Recherche Personnelment J Sé K Les Familles Sougou, Babou, Sabara, Amar St Des Narou Darmanko On A Des Parents D Ses Noms Là Ma Mere é Sabara Vrai Damarko Mé Et Nous Les Fall

le Mardi 26 Août, 2014 à 08:48:44RépondreAlerter

Fall - #16

En Vérité Les Maures Se Nomme Vall Comme Ely Ould Mouhamed Vall. Mais Demandez à Un Sénégalais Analphabète De Prononcer Ce Nom Et Vous Avez Comme Résultat Fall. Voilà En Partie La Raison. Mais Fall Prononcé Comme Tel Est Bien Sénégalais. D'ailleurs Dans Le Walo Beaucoup De Village Comme Gaya, Diaglé, Thiago Et Autres Sont Dirigés Par Les Fall.

le Mardi 26 Août, 2014 à 12:48:55RépondreAlerter

Us - #17

Les Diengs? Ont Vient D' Ou Quelque Fois J' Entends On A Des Origines Maures Ou Meme Ont Vient Du Soudan.

le Mardi 26 Août, 2014 à 04:30:01RépondreAlerter

Torontonian - #18

Mes Vives Felicitations à Amadou Bahaw Diaw, Un Grand Historien. Mais, On Omis Les Sadys Qui Sont Les Premiers Darmankos. Mais N'empeche Un Bon Travai De La Part De Mr. Diaw. On Ne Peut Pas Enumer Tout Le Monde

le Mardi 26 Août, 2014 à 02:06:01RépondreAlerter

Almansourdia - #19

Félicitations, Texte Intéressant

le Lundi 25 Août, 2014 à 21:54:12RépondreAlerter

Anonyme - #20

Tableau Incomplet M. Diaw ! Il Faut Ajouter Que Les Naarous Kajoor étaient De Redoutables Cavaliers, Bandits De Grand Chemin, Qui Menaient De Véritables Razzias Dans Les Villages, Surtout Sérères à La Recherche D'esclaves. Les Violences Exercées Par Les Ceddos Et Leurs Alliés Naars Ont Détourné Le Peuple De L'aristocratie Des Damels. Les Naarous Kajoor Ont Servi De Suppôts Au Ceddos Assoiffés De Sang Et Pillards Devant L'eternel. Egalement, Les Naarou Kajor Qui étaient Devenus Mercenaires Et Courtisans(daqq) Des Rois Wolofs, N'ont Pas Hésité Lorsque Ces Derniers Ont été Vaincus Par Les Blancs à Se Mettre Au Service Des Sérignes (tidianes Et Mourides) Comme Bëq Neqq.

le Lundi 25 Août, 2014 à 18:33:16RépondreAlerter

Anonyme - #21

Waouuuuw! Vous Me Paraissez Instruit! Connaissez Vous La Dynastie Des Geej Qui était Dans Le Kaajor Et Qui Fut Fondée Par La Mère De Lat Soukabé Si Je Ne Me Trompe? Pouvez Vous M'en Dire Plus?

le Lundi 25 Août, 2014 à 19:29:01RépondreAlerter

Diagnenar - #22

Les Diagnénne Auusi Font Part Des Narou Kadior Donc Approfondi Ton Sujet Stp

le Lundi 25 Août, 2014 à 17:38:16RépondreAlerter

Anonyme - #23

Je Pensais Que Les Diagnène Avaient Des Origines Marocaines, Ils Decendent De Khassim Diagne Non? Je Parle Des Diagne De Gandiole

le Lundi 25 Août, 2014 à 18:35:35RépondreAlerter

Espagne - #24

Moi Ma Mere Est De Bitiwe Seye Ou Sy Mais Pour Confirmer Il Ya Labas Un Village De Narou Cadior Qui S Appelle Gade Bitiwe Ilya Des Diagnes Des Amaar Et Je Pense Des Sadji Car Moi Ma Mere Est Tres Claire Peul Du Cote De Sa Maman Mais Du Cote De Son Papa Ilya Des Encetres Nar Cadior Marabout

le Lundi 25 Août, 2014 à 13:40:11RépondreAlerter

Galsen-galsen - #25

Par Souci De Crédibilité, L'auteur Devrait Citer Des Sources D'information écrites. L'histoire Africaine Repose Essentiellement Sur L'oralité, D'ou Une Alteration Repétée Des Faits Historiques. Qu'elle Est Donc La Valeur De Cet Article En L'absence De Sources D'information Fiables?

le Lundi 25 Août, 2014 à 13:42:48RépondreAlerter

Amadou Bakhaw Diaw - #26

Mes Sources Viennent Des Cahiers De Yoro Boly Dyao Source Principale De La Tradition Historique Des Wolofs A Travers Ses Cahiers Commentes Par Henri Gaden

le Lundi 25 Août, 2014 à 18:24:01RépondreAlerter

Sougou - #27

Je Fais Miennes Aux Differentes Felliciations Formulées à L'endroit Du Blogueur, A Titre De Complement, Le Coté Serigne Diéry Wadane Sougou Qui A Fondé Wadane De Cadior Est Passé Sous Silence, Il Ete Un Gran érudit Du Coran, Une Reference.ensuite Nos Origines Ont Un Lien Avec Wadane De Medine (makka) Il Yavai Un Village Qui Sappelait Waadane Et Yavait Une Communauté De Sougoufara Pur Arabe.laditif Fara Vien Du Mot Arabe Far-atane, Qui Signifi Le Chameau Qui Saccroupi........sui Fier Detr Naarou Kadior.visité Les Villages De Wadane Et Environ Ver Kebemer Il Ya Le Khalif De Serign Diéry Laba.merci

le Lundi 25 Août, 2014 à 12:21:36RépondreAlerter

Anonyme - #28

Fall Vient De Fame (ou Fam) D'origine Mandingue, Ils N'ont Rien A Voir Avec Les Maures. Tous Les Damels Sont Des Fall à Part Lat Dior Ngoné Latyr Diop (de Mère Fall, Demba Waar Sall N'est Pas Considéré Comme Un Damel) Et La Plupart Des Teignes Du Baol Sont Aussi Des Fall. Les Fall Maures Sont Nommés Ainsi Parceque Les Naar N'avaient Pas De Nom De Famille (ould Leur Père). Alors Ils Nommaient Tous Leur Captifs Noirs Fall Ou Diagne.

le Lundi 25 Août, 2014 à 11:45:04RépondreAlerter

Fall - #29

En Vérité Les Maures Se Nomme Vall Comme Ely Ould Mouhamed Vall. Mais Demandez à Un Sénégalais Analphabète De Prononcer Ce Nom Et Vous Avez Comme Résultat Fall. Voilà En Partie La Raison. Mais Fall Prononcé Comme Tel Est Bien Sénégalais. D'ailleurs Dans Le Walo Beaucoup De Village Comme Gaya, Diaglé, Thiago Et Autres Sont Dirigés Par Les Fall.

le Mardi 26 Août, 2014 à 12:43:42RépondreAlerter

Amadou Bakhaw Diaw - #30

Yoro Boly Dyao Une Grande Figure Des Lettres Senegalaises Meconnue (article Publie Par Amadou Bakhaw Diaw) Tout Récemment Le Président De La République Maître Abdoulaye Wade A Instruit Au Conseil Des Ministres Le Gouvernement « D’étudier Le Modalités De Rapatriement De Certains Des Dépouilles Des Dignes Fils Du Pays Et De L’entrée Symbolique Des Autres Au Panthéon ». Forts De Cette Directive, Nous Voulons Lever Un Coin De Voile Sur Une Des Plus Illustres Figures De Notre Pays, Mais Largement Méconnue Des Sénégalais : Yoro Boly Dyâo. Yoro Boly Dyâo Est Né à Khouma, Une Des Capitales De L’ancien Royaume Du Waalo En 1847 Et C'est Dans Même Dans Cette Localité Qu'il Sera Mort Et Enterré Le Jeudi 03 Avril 1919. De Par Son Patronyme (guénio) Dyâo, Il Appartenait D’après Siré Abas Sow (auteur Des Célèbres Chroniques Du Fouta Sénégalais,) à La Plus Vieille Famille De Chef De La Vallée Du Fleuve Sénégal, Celle Des Dya Ogo, Qui Y Ont Introduit La Métallurgie Du Fer Et La Culture Du Mil Sorgho. Son Père Le Tagne Fara Penda Madyao Khor Dyâo , Appartenait à L’une Des Trois Lignées Matrilinéaires Qui Permettaient D’accéder Au Trône Du Waalo, Celle Des Loggar. De Par Sa Mère Boly Mbodj (peinda Dieng), Yoro Dyâo Appartenait à La Famille Matrilinéaire Boul Et était Descendant D’un Des Plus Grands Brack Du Waalo, Le Brack Ndiack Aram Bakar Mbodj (qui Conquit Tout Le Pays Wolof Au Milieu Du 18éme Siècle). Apres La Défaite Des Troupes De La Linguére Ndatté Yalla Devant Nder ,le 25 Février 1855, Le Gouverneur Faidherbe Annexa Le Waalo Comme Possession Française Et Nomma Son Père Fara Peinda Madyao Khor Dyâo Comme Chef Supérieur Du Waalo. Ce Dernier En Gage De Fidélité à La France, Envoya Son Fils Yoro Boly Dyâo à Saint-louis Fréquenter L'ecole Des Otages De 1856 Et 1860, Faisant Partie De La Deuxième Promotion. Cette école Fondée Par Faidherbe En 1855 Avait Pour Fonction D’accueillir Les Fils De Rois Sénégalais, « Des Fils De Chef » , De Les Prendre En Otage Et De Leur Dispenser Une éducation Devant Faire D’eux Des Auxiliaires Dociles De La Colonisation Française. Brillant élève, Yoro Boly Dyâo Fut Chargé De Lire Le Discours De La Sortie De Sa Promotion. Promu Chef De Canton En 1860, Il Exerça à Khouma Et à Foos. Francophile, Il Fut Un Agent Zélé De L’administration Coloniale Et Participa Activement à La Répression De La Résistance Armée Du Prince Du Waalo Sidya Ndatté Yalla Diop En 1876. Après Une Carrière Très Mouvementée,faite De Révocations, Suivies De Nominations De Yoro Dyâo Finit Par Obtenir De La France Une Pension De Retraite De Mille Deux Cents Francs (1.200) En 1914. Patriarche, Il Eut 33 Enfants. Il Donna En Mariage La Plus Part De Ses Filles à Des Princes Sénégalais. Beau Père Du Bourba Alboury Ndiaye ,du Ganket Amadou Makhourédia Diop, Des Princes Samba Yomba Mbodj, Diombo Souna Mbodj, Bouna Alboury Ndiaye , Sydy Ngagnesiry Ndiaye, On Trouve Actuellement Beaucoup De Ses Descendants Dans Les Grandes Familles Maraboutiques De Touba Et De Tivaouane . Au Delà De Son Parcours Politique De Collaborateur Fidèle Et Convaincu Du Système Colonial, Yoro Boly Dyâo Mérite Surtout D’être Considéré Comme Une Figure Historique Sénégalaise Des Lettres, De Par Sa Contribution Inestimable à La Connaissance De L’histoire Du Peuple Sénégalais Pour L’université Cheikh Anta Diop, Il Demeure La Source Principale De La Tradition écrite Historique Du Peuple Wolof. Des Sa Sortie De L'ecole Des Otages, Yoro Dyâo Fut Chargé Par L’administration Coloniale De Rédiger Une Monographie Sur L’histoire Des Peuples De La Sénégambie. Allié Et Apparenté De La Plus Part Des Cours Royales De L’époque ,yoro Dyâo était Bien Placé Pour Recueillir Des Familles Princières Et Des Grands Griots De Cour De Par La Tradition Orale ,l’histoire Des Royaumes Sénégalais. Dés 1860 Il Rédigea Un Certain Nombre De Cahiers Relatant L’histoire Des Migrations Et Des Coutumes Des Royaumes Du Cayor, Du Baol, Du Djoloff Et Du Waalo. En 1864 Il Publia L’histoire De Damels Du Cayor Dans Le Journal Le Moniteur Du Sénégal .ces Cahiers Seront Commentés Et Publiés En 1912 Par Henri Gaden, Dans « Légendes Et Coutumes Sénégalaises ». Un Professeur Français Du Lycée Faidherbe De Saint-louis Raymond Rousseau Publiera Et Commentera Une Autre Partie Des Cahiers En 1922 Dans « Le Sénégal D’autrefois .etude Sur Le Oualo ». Ces Cahiers Constituent Une Part Importante Du Patrimoine Historique Et Culturel Du Peuple Wolof Et Du Sénégal. D’après Jean Boulegue , Maître De Conférence à L’université De Paris1 « Yoro Boly Dyâo Fut Le Premier De Ces Chroniqueurs Sénégalais Qui Ont Recueilli, Traduit Compilé, Interprété, Aussi Les Traditions Orales De Leur Peuple » . Mais L’une Des Contributions Les Plus Importantes De Yoro Dyâo Et Qui Restent Méconnues Du Grand Public Reste La Thèse De Yoro Dyâo Sur L'origine égyptienne Des Populations Sénégambiennes Il Déclarait «... Vu Que L'opinion Générale En Toute La Sénégambie Est Que Notre Contrée Doit Son Peuplement à Des Migrations De L'egypte, Desquelles Descendent Toutes Ses Populations. » Ces Populations Seraient Parties D’egypte (kemet ) Par Six Grandes Migrations Successives( Les Jaa-oogo ; Les Manna ;les Tondions ;les Laam Tourmiss ;les Laam-termes;les Touri-sing Ou Laam-toro). Yoro Boly Dyâo Donna Même Les Noms Des Pharaons (qu’il Appelle Fari En Wolof) Sous Le Règne Desquels Chacune De Ces Migrations Auraient Eu Lieu. Dans Une Contribution « Les Migrations Entre Le Nil Et Le Sénégal : Les Jalons De Yoro Dyâo » Paru Dans Les Annales De La Faculté Des Lettres Et Sciences Humaines En 1991 Aboubacry Moussa Lam Maître De Conférences, Département D’histoire Faculté Des Lettres & Sciences Humaines De Dakar Indiquait Que « Dès Le Début Du Siècle Un Sénégalais, Du Nom De Yoro Dyâo, Avait Donné Sur La Question Des Relations Entre L'egypte Ancienne Et L'afrique Noire Un éclairage Capital, Malheureusement Resté Jusqu'ici Inconnu Des Principaux Protagonistes. » Etant Un Des Premiers Hommes De Lettre Sénégalais D’écriture Française, Yoro Boly Dyâo Mérite D’être Mieux Connu Des Nouvelles Générations Sénégalaises. Un Demi-siècle Avant Les Premières Publications De Cheikh Anta Diop, Sur L’egypte Pharaonique, Yoro Dyâo Avait Rédigé Ses « Cahiers » Montrant Les Liens Organiques Entre Les Peuples Sénégambiens Et De L’egypte Antique. En Attendant Que L’homme Et Son œuvre Soient Mieux Connus Des Africains Et Des Sénégalais Les Pouvoirs Publics Sénégalais Devrait Lui Rendre Un Hommage En Lui Donnant Des Noms D’amphithéâtre D’université, De Lycée Et D’avenue à Dakar Et à Saint -louis Sa Capitale Régionale .

le Lundi 25 Août, 2014 à 11:35:01RépondreAlerter

Abdou Amar - #31

Ya Un Frère Très Brave Et Pertinent Sur Ces études Des Origines Et Généalogie Des Naarou Kadior, Il S'appelle Sidy Diakhoumpa Un Informaticien Qui A Mis En Place Un Site (depuis 2009) Qui Gère La Généalogie En Ligne C'est à Dire Qu'on Peut Connaitre Nos Liens De Parenté Je Crois Que Le Site Ne Marche Plus Metna, Mais Ya Un Groupe Www.geneadarmanko.org Sur Facebook Qui Est Très Intéressant Pour En Savoir Plus Sur Les Naars Merci Amadou Bakhao Diaw Pour Ce Post

le Lundi 25 Août, 2014 à 11:02:12RépondreAlerter

Meda - #32

Un Sujet Tres Important Pour Nous Qui Sommes Des Descendant Narou Cadior Nous Demandons A Monsieur Diaw De Nous Doner Ces Coordonnees Car On A Besoin De Ces Information Pour Notre Association Gade Narou Cadiors De La Diapora Dont Je Suis Le Secretaire Permanent En Italie. Merci Une Fois Encore Sur L Historique De Nos Ancetres

le Lundi 25 Août, 2014 à 10:44:30RépondreAlerter

Fall - #33

Mais G Pas Vu Le Nom De Fall Que L'on Prétend Qu'il Est D'origine "narr".

le Lundi 25 Août, 2014 à 08:52:30RépondreAlerter

Tourénar - #34

Les Fall Sont Pa Des Narou Cayor Yen A Des Nar Mais Pas Narou Cayor

le Mardi 28 Juillet, 2015 à 01:00:10RépondreAlerter

Anonyme - #35

J'ai Lu Quelque Part Qu'en Vérité Ce Sont Les Nars Fall Qui Ont Des Origines Négro-africaine Et Pas L'inverse.

le Lundi 25 Août, 2014 à 19:37:59RépondreAlerter

Astou - #36

Article Interessant, Mais Je Ne Connais Pas De Hadj Narou Darmanko, Ni De Fall..

le Lundi 25 Août, 2014 à 10:49:41RépondreAlerter

Sabara - #37

Salut Astou.en Fait Il Ya Un Probleme Sur La Manière D'écrire Hadj Qui Peut Confondre.en Réalité C'est Athie.ce Nom Est Bien Narou Darmanko.il Signifie Aussi Amar.tous Les Athie Sont Aussi Des Amar

le Lundi 25 Août, 2014 à 17:02:26RépondreAlerter

Anonyme - #38

Bien Dit

le Mardi 28 Juillet, 2015 à 01:00:33RépondreAlerter

T.galsen - #39

Article Super Intéressant Et Nous Avons Besoin De Connaitre Notre Histoire

le Lundi 25 Août, 2014 à 08:44:33RépondreAlerter

Anonyme - #40

D’après Jean Boulegue , Maître De Conférence à L’université De Paris1 « Yoro Boly Dyâo Fut Le Premier De Ces Chroniqueurs Sénégalais Qui Ont Recueilli, Traduit Compilé, Interprété, Aussi Les Traditions Orales De Leur Peuple » .

le Lundi 25 Août, 2014 à 21:07:00RépondreAlerter

Sougoufara - #41

Article Très Intéressant Qui Revisite Une Partie Importante De L’histoire Du Cayor Et Du Sénégal. Cependant Je Suis Resté Sur Ma Faim Car Vous N'évoquez Pas Les Sougou Qui Sont D’authentiques Darmanko. également L'histoire Serait Plus Complète Si Vous Convoquiez Les Liens Entre Les Darmenko Et Le Prophète (ps) Depuis Médine. Encore Merci Et Félicitations

le Lundi 25 Août, 2014 à 08:17:40RépondreAlerter

Interessant - #42

Good!

le Lundi 25 Août, 2014 à 18:12:47RépondreAlerter

Amadou Bakhao Diaw - #43

Effectivement Un De Mes Oncles M A Rappelle Que Les Sougoufara Etaient Aussi Des Darmanko Mais L'essentiel Est Que Le Senegalais Lamba Puisse Connaitre Que Ces Maures Du Cayor Y Sont Depuis Des Siecles Et Ont Joue Des Roles De Premier Plan

le Lundi 25 Août, 2014 à 08:51:32RépondreAlerter

Mrs Sougoufara - #44

Nouniouy Tagué Sougoufara Yi Svp

le Jeudi 03 Novembre, 2016 à 23:55:12RépondreAlerter

Mrs Sougoufara - #45

Nouniouy Tagué Les Sougoufara Svp

le Jeudi 03 Novembre, 2016 à 23:56:07RépondreAlerter

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *