LETTRE OUVERTE A MANSOUR FAYE MAIRE DE NDAR GUETH (SAINT-LOUIS ) a L\'OCCASION DU BICENTENAIRE DU GOUVERNEUR FAIDHERBE

Blogs

LETTRE OUVERTE A MANSOUR FAYE MAIRE DE NDAR GUETH (SAINT-LOUIS ) a L\'OCCASION DU BICENTENAIRE DU GOUVERNEUR FAIDHERBE

Richard Toll le 03 juin 2018

 

 Monsieur Amadou Bakhaw DIAW Notabilité coutumière du Walo  Khouma Richard-Toll

A

 Monsieur Amadou Mansour FAYE Maire de la Commune de Ndar Gueth (Saint-Louis)

 

Monsieur le maire ,

Le 3 juin 2018, sera le bicentenaire de la naissance, à Lille du Général Louis Léon César Faidherbe, qui fut Gouverneur colonial français du Sénégal de 1854 à 1861 et de 1863 à 1865.

Une statue à son honneur, orne actuellement  l’esplanade de la gouvernance de votre commune de  Saint-Louis, Sur le socle de la statue érigée en 1891 est écrit : "A son gouverneur L. Faidherbe le Sénégal reconnaissant".

Ainsi autant Faidherbe  mérite d’avoir une statue dans une ville comme Saint-Louis qu’il a façonnée à son image et à ses idéaux colonialistes, autant  dans une autre partie de la ville  surtout à dans l’ile de Sor , on devrait ériger une autre statue symbolisant la résistance des populations face à ses exactions et rapines coloniales, en la personne de la Reine Ndaté Yalla Mbodj ,qui fut la première à s’opposer les armes à la main aux vieillîtes expansionnistes de Faidherbe.

Pendant tout son règne, à travers toutes ces correspondances adressées à la colonie, la Reine Ndaté Yalla Mbodj ne cessait de réaffirmer sa volonté de défendre sa souveraineté sur toute l’étendue de son royaume du Walo y compris sa partie océane de Ndar.

En 1847 elle imposa un blocus autour de l’île de Saint Louis  et revendiqua  ses droits aux îles de Boye et de Sor.

« Nous vous prévenons aussi que nous n’avons  vendu l’île de Sorr à personne et que nous n’avons pas l’intention  de la vendre ; on aurait dit que les gens du Sénégal  y ont établi des lougans sans nous demander et sans notre consentement, nous vous demandons des explications à cet égard. » ANS 13 G 91 Lettre  n°95 parvenue   au gouverneur de Saint -Louis le 27 février 1851.

« Le but de cette lettre est pour vous faire connaître que l’île de Boyo m’appartient depuis mon grand père jusqu’ à moi aujourd’hui, il n y a personne qui puisse dire que ce pays lui appartient, il est à moi seule .Je n’ai pas vendu ce terrain à personne, je ne  l’ai confié à personne ni à aucun blanc, » ANS  13 G 91 Lettre n° 85 parvenue au gouverneur de  Saint-Louis  le 23 Mai 1851.

 Elle s’opposa aussi au libre passage des « téfankés » Sarakolés qui  fournissaient l’île de Saint-Louis en bétail et adressa une lettre au gouverneur exprimant sa volonté de défendre le respect de sa souveraineté sur la vallée en ces termes : « c’est nous qui garantissons le passage des troupeaux dans notre pays ; pour cette raison nous en prenons le dixième et nous n’accepterons jamais autre chose que cela. Saint-t Louis appartient au Gouverneur, le Cayor  au Damel et le Waalo au Brack. Chacun de ces chefs gouverne son pays comme bon lui semble »(Boubacar Barry, le royaume du Walo)

Toutes ces correspondances montrent la résistance de la Reine Ndaté Yalla Mbodj sur ses terres de Ndar face aux velléités coloniales de Faidherbe.

Résistante armée face à Faidherbe, la Commune de Saint Louis en sa mémoire devrait ériger à l’entrée du pont Faidherbe, une statue de celle qui fut la dernière Reine  du royaume du Walo , de Ndar, La Linguére  Ndaté Yalla Mbodj qui se déclarait souveraine de l’Ile Sor.

Au bas du Socle de la Statue de Linguére  Ndaté Yalla Mbodj fumant sa pipe d’honneur, on pourra y inscrire ce texte :

 En Mémoire de la Linguére Ndaté Yalla MBODJ du Walo et de Ndar et de tous les résistants  face au colonialisme. 

Ainsi l’histoire de votre ville serait  moins bancale , elle sera aussi bien saint louisenne avec son statue Faidherbe  que de Ndar          avec celle de Linguere Ndaté Yalla Fatim Khouriyaye mi dess Ndiob Diara

Mes sentiments les plus patriotiques .

Diawdine  Amadou Bakhaw DIAW Notabilité  coutumière du Walo [email protected]

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *