Me Mbaye Jacques Ndiaye, avocat du mannequin Adja Diallo «Adja Diallo est victime d’un lynchage médiatique, il faudrait…

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Astou Fall

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Adja Diallo, le célèbre mannequin, se dit victime d’un lynchage médiatique depuis le décès de son amie Maty Mbodji. Le dernier papier de notre confrère, l’Observateur la « faisant défiler sur un podium de drames » du 03 août est, selon son avocat, Me Mbaye Jacques Ndiaye « l’ultime acte de lynchage médiatique » dont elle ferait l’objet. Depuis Paris, l’avocat indique que « Mme Adja Diallo dont je suis le conseil habituel, est particulièrement meurtrie par certains articles de presse parus après la disparition de son amie pour qui elle pleure encore (sic !), et présentant des relents de lynchage orchestré délibérément ».
L’avocat ajoute qu’ « il faudrait s’en offusquer, et pour cause ! Ma cliente qui ne s’explique guère les raisons d’un tel acharnement sur sa personne, exprime ici, afin que nul n’ignore sa désolation et son amertume, sa volonté de protéger la mémoire de ses parents décédés, l’honneur de son enfant et sa considération. S’il est vrai que le rôle de la presse consiste à informer, cette fonction est sous tendue par le devoir absolu de se conformer aux règles déontologiques qui régissent cette profession et l’impérieuse nécessité de ne pas blesser les humains tant la plume du journaliste n’est pas et ne saurait être une arme de guerre qui détruit des morts et des innocents sous le seul prétexte de la célébrité ».

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :