Autonomisation financière des femmes à Vélingara, Le RCD met en œuvre le concept des trois F (formalisation, formation et financement)

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Pour pousser  les femmes  à prendre en charge leurs propres destinés et voler de leurs propres ailes, le  RCD  (rassemblement pour la citoyenneté et le développement) a jugé nécessaire de conceptualiser un pacquage qui  s’articule autour de ,ce qu’ils appellent les trois F ( formalisation , formation et financement )  c’est la révélation faite par Ibrahima Barry  secrétaire général  national du RCD en marge de l’atelier de formation des formatrices en transformation des fruits et   légumes et des céréales tenu  hier dimanche au CREN de Saré Thially  . « Nous avons conceptualisé un pacquage qui consiste à formaliser les groupements des femmes  à les former et  ensuite à les financer c’est ce qu’on appelle chez nous les trois F (formalisation, formation et financement) »   A indiqué Ibrahima Barry. Avant de poursuivre «  le premier volet  formalisation a été effectué au cours d’une soirée récréative, nous avons procédé au financement des groupements de femmes par rapport à la recherche des documents administratifs. Cela a été fait : c’est  la formalisation. Nous  passons à la deuxième étape qui consiste à les former en transformation des fruits, légumes et  des céréales. Et  la dernière phase du pacquage, c’est le financement. Nous allons mettre en place un crédit revolving  de 10 000 000 de FCFA remboursable mais sans intérêt, » A –t-il laissé entendre. Il faut signaler que cette formation des formatrices concerne plus d’une cinquantaine de femmes du parti  venues  de la commune de Vélingara et  des  treize  autres communes du département. Cette formation qui dure 15 jours Une  formation qui sera d’ailleurs sanctionnée par un diplôme renseigne le formateur Mohamed Diop directeur du cabinet de consultance «  Nabi trading »  « Nous demandons à toutes les participantes de suivre régulières les cours : car pour obtenir le diplôme,  il faut des compétences à acquérir. »

\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :