CONTRIBUTION :ECHOGRAPHIE OU LA DÉTRESSE DES FEMMES ET PERSONNES ÂGÉES DU BISSABOR, DU PATHIANA, PATIM NORD ET DU NIAMPAO

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

’Echographie ou la détresse des femmes et personnes âgées du BISSABOR, du PATHIANA, PATIM NORD et du NIAMPAO Souffrir à petit feu sans rien dire aux plus proches ou réclamer quelques choses aux autorités compétentes telle est l’habitude la plus partagée des populations du Fouladou et particulièrement de cette partie du territoire sénégalais. Eh oui! Chers lecteurs aussi paradoxal que cela doit être, la population de ces contrées du pays reste très stoïque et non alarmiste malgré les besoins énormes dans les infrastructures, les équipements et l’emploi des jeunes. Pour faire face aux à toutes ces difficultés que vivent la population, des jeunes de la commune de Kounkané se sont réunis et ont décidé de mutualiser les efforts et de faire un diagnostic de la situation actuelle. C’est ainsi qu’est née le groupe dénommé «Développons Kounkané», une initiative des fils et filles de ladite commune pour mener des actions qui mobilisent les ressources locales afin de faire face aux enjeux du développement de cette jeune commune. «Développons Kounkané» a listé une séries de problèmes ou obstacles à l’épanouissement des populations dans les secteurs clés du développement que sont : l’agriculture, l’élevage, l’éducation, l’environnement, la santé, l’hygiène etc.…. En sur priorité, il y a le volet santé, et c’est dans ce cadre que toute la communauté s’est accordée sur l’obtention d’un appareil d’échographie dans les meilleurs délais, pour soulager les nombreuses femmes en activités de reproduction (F.A.R.) pour mieux pouvoir les suivre de plus près, à moindre frais. Actuellement, pour ces femmes et même pour certains patients surtout âgés, il faut aller à 30 ou 120 km pour faire une échographie qui tourne autour de 10.000 à 20.000 FCFA voire plus; ce qui coûte trop cher pour les indigentes de la zone. Après ce diagnostic, une vaste campagne de collecte de fonds est lancée sur l’ensemble du périmètre communal d’abord puis élargie ensuite aux communes de Kandiaye, de Kandia, de Pakour et de Wassadou car la population de ces communes fréquentent aussi le poste de santé de Kounkané surtout en hivernage. D’ailleurs, ce poste a enregistré plus de 22 000 patients en 2017. A travers ce téléthon, les initiateurs visent à avoir au moins 10 millions de FCFA pour se procurer un échographe pour atténuer cette souffrance des femmes et personnes âgées. Par ailleurs, le poste de santé ne disposant pas d’ambulance, la population de cette partie du Fouladou souffre en silence en espérant que l’Etat ou un bienfaiteur pourra contribuer à l’achat. Le mouvement «Développons Kounkané» compte sur l’appui de la population d’abord, des autorités administratives locales, de la diaspora, des mécènes et bien sûr de l’Etat du Sénégal. Le mouvement se donne quelques mois pour multiplier les initiatives afin de mobiliser les ressources nécessaires pour équiper le poste de santé d’un appareil échographe. Un slogan est à l’honneur dans le cadre de cette campagne : « Toutes et tous derrière l’échographe, ensemble pour une meilleure santé». 

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :