Elargissement des bases du RCD à Vélingara : les sages entrent dans la danse

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Après avoir mis  sur pied un bureau provisoire les sages du RCD (rassemblement pour la citoyenneté et le développement) ont invité  hier samedi au domicile d’El hadji Doudou Wagué au quartier samba 15 ans de la commune le responsable national du parti Ibrahima Barry. Une rencontre qui a eu lieu en présence  des responsables locaux du RCD et des sages venus des différents quartiers et des autres localités du département de Vélingara. Ce premier tête  à tête  avec le leader du parti a été l’occasion pour ces derniers de renouveler leur appartenance au RCD mais également de soumettre au président  Ibrahima Barry des propositions pour un bon fonctionnement du parti.  Selon Sambel Baldé le sécrétoire général du bureau des sages, pour élargir les bases du parti et remporter les élections locales, ils ont exhorté  au leader  du RCD  d’être  plus proche des militants, de s’enquérir de leur situation et de porter rune oreille attentive  à leur préoccupation.  Les sages ont promis de ne ménager  aucun effort pour récupérer démocratiquement  la mairie de Vélingara et  le confier à  Ibrahima Barry.  Après avoir écouté religieusement les sages, Ibrahima Barry s’est d’abord félicité de leur engagement « Je vous félicite de votre engagement et votre volonté de porter très haut le flambeau du parti » A –t-il dit Avant de poursuivre «   . Nous avons beaucoup appris de ce  comité des sages composés de dinosaures politiques.  c’est le maillon faible qui manquait au RCD et à partir d’aujourd’hui   nous venons de l ‘avoir  avec ces sages qui viennent de différents horizons. Nous avons pris bonne note de tout ce qui a été dit. Les  enseignants reçus  nous allons tirer profit de tous les enseignements reçus de ces sages » A-t-il souligné  Revenant sur les relations en jeunes et anciens du parti, Mr Barry pense qu’il n y’aura pas de problème.  «  Nous allons rappeler aux jeunes  les valeurs de respect envers  ainés,  les vertus de la bonne éducation africaine .Il faudra une alliance entre les jeunes et les anciens pour réussir le combat . 

\r\n\r\n

Babacar Diouf

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :