LUTTE CONTRE L’INSECURITE A DIAOBE –KABENDOU : LE MAIRE BAMBO GUIRASSY MISE SUR LES JEUNES.

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

                                                                       

LUTTE CONTRE L’INSECURITE A DIAOBE –KABENDOU : LE MAIRE BAMBO GUIRASSY MISE SUR LES JEUNES.

Abritant l’un des plus grands marchés hebdomadaires de la sous région, la commune de Diaobé –Kabendou fait face à une insécurité galopante .Une situation qui inquiète les populations de cette localité » .En effet en l’espace de trois voire quatre mois deux cas d’assassinat, des cas de vols et d’arnaques de tout genre ont été enregistrés. D’ailleurs les habitants de Diaobé-Kabendou  avaient battu le macadam pour alerter les autorités étatiques. Face à cette situation, la municipalité n’est pas restée les bras croisés .Ainsi sous la houlette du premier magistrat de la ville de Diaobé –Kabendou  Bambo Guirassy, des jeunes de Diaobé ont été recrutés et formés pour alerter et informer les hommes en bleu sur les agissements des personnes douteuses ou mal intentionnées. Ces jeunes issus de la communauté, suivent tous les déplacements des étrangers qui viennent dans le village de Diaobé –Kabendou   A en croire au Maire Bambo Guirassy, il paye de sa propre poche ces jeunes  pour effectuer le travail qui leur est confié.  « Nous avons enregistré des résultats probants au cours des derniers mois .Nous allons poursuivre l’expérience  » A – t-il dit. Avant de poursuivre « Nous ne lésinerons  sur aucun moyen pour assurer  la sécurisation de la commune .Et nous en profitons pour demander à l’Etat du Sénégal  l’ouverture de la nouvelle brigade de gendarmerie de Kabendou. Car, les personnes qui fréquentent le marché hebdomadaire augmentent de jour en jour.

Babacar Diouf 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :