Lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile à Sinthiang Koundara , le maire déloque un million de FCFA

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Une session de plaidoyer de proximité a été organisée à Sinthiang Koundara hier jeudi. A l’actif du projet Néma/Usaid à travers le réseau siggil Jigéén. Cette session a entre autres objectif d’obtenir toujours l’engagement du maire d’appuyer la santé maternelle néonatale et infantile. La rencontre a eu lieu présence du maire de la commune, des partenaires, des agents de santé et des communautés .

\r\n\r\n

En effet  tout est parti d’un entretien entre l’édile de Sinthiang Koundara  Gallé  Barry et le réseau Siggil Jigeen  venu faire un  plaidoyer pour une amélioration de la santé maternelle des femmes et des enfants de la commune. Sensible aux préoccupations de ces dernières le maire a accepté de déloquer 1 000 000 de FCFA  en faveur de cette couche vulnérable. Aussi pour lui témoigner toute leur reconnaissance , les femmes ont organisé une rencontre de   remercier dans la salle de délibération de la mairie. A en croire Aissatou  Ba présidente de groupement, elles   sont satisfaites  du geste du maire  qui se soucie de ses administrés .Aussi  dira t-elle « Nous le remercions vivement et prions pour lui » Quant à Honorine Diatta Sène coordonatrice régionale plaidoyer du volet Siggil Jigeen dans le projet Nema Usaid ,  elle est venue  appuyer les femmes  à faire  un  plaidoyer de proximité .  «  Ce  plaidoyer  a déjà porté ses fruits avec la  décision prise par le maire de déloquer  un million de nos francs  pour la santé des femmes et des enfants » A –t-elle expliqué .Avant d’ajouter «  Cette action doit être pérenne, il faut que cette subvention  soit inscrite dans le budget  de la mairie. Nous voyons que dans la région de Kolda  malgré les efforts fournis ,  la mortalité maternelle ,  néonatale et  infantile persiste,  les accouchements à domicile  continuent .

\r\n\r\n

Babacar Diouf 

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :