Focus sur Doze Killer, artiste rappeur

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

De son vrai nom Doudou Lamine Diop, Doze Killer est un artiste de 27ans qui a pris ses origines au fouladou ; plus particulièrement à Vélingara. Sénégalais bon teint, Doze killer est un intellectuel hors pair doublé d’un génie dans le milieu de la culture urbaine. L’Equipe de sunugal24 est allé à sa découverte.

 Né à Vélingara, Doudou Lamine Diop est un Etudiant en master 1 (droit) à l’université Dakar - Bourguiba. C’est un sénégalais bon teint qui a vu le jour à Vélingara. Il s’est très tôt lancé dans le milieu musical, depuis 2005 avec le groupe Crazy Stars. Auparavant, dit-il « c’était une affaire de jeunes, et les choses n’étaient pas aussi sérieuses ». En 2009, il obtient son bac et vient s’installer dans la capitale sénégalaise (Dakar) et plus précisément à Ouakam. Et c’est là que son rêve a commencé à devenir réalité. En 2011 déjà, ce jeune Rappeur âgé aujourd'hui de 27 ans sort son premier single intitulé "Mama". Un single produit par le studio class'chic record de bril fight4. Ensuite il sort un autre titre en 2012 (fake leu) avant la sortie de sa première mixtape "Destinée" en 2014, une mixtape de 15 titres qui a été le catalyseur de sa renommée au sein du landernau musical sénégalais. Ce jeune artiste aura produit d’excellents sons comme SEN'GAME, MAMA, VELINGARA et deux clips qui font le tour des chaînes de télévision sénégalaises dont MAMA, VELINGARA. Sa passion musicale verse surtout dans la culture urbaine (rap Galsen) mais Doze comme on le surnomme affectueusement se proclame beaucoup plus artiste musicien. En 2015, Doze Killer intègre Workside, un groupe de rappeur basé à Ouakam dont des ténors du Rap Galsen. Depuis lors, l’artiste à la voix d’or a partagé la chaine musicale avec des artistes de marque et de renommée. Après 5 ans de labeur dans ce milieu, Doze Killer tente de simposer au devant de la scène musicale sénégalaise et internationale d'où la diversité dans son répertoire musical . Talentueux et engagé, Doudou Lamine Diop compte surprendre plus d’un dans ce monde des décibels qui lui est redevable. Sa devise : « se faire un nom avant tout  en égayant les mélomanes». Dans tous les cas, si le Rap Galsen était un Etat, son Ambassadeur à Vélingara serait inéluctablement Dooze Killer.

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :