Renouvellement des instances de base du PDS à Vélingara : Les karimistes veulent récupérer la fédération

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

De 1996  à nos jours, le parti démocratique sénégalais (Pds)  n’a pas renouvelé ses instances de bases. Aussi les responsables au sommet ont  décidé de s’engager dans cette épreuve pour une bonne organisation et structuration du parti. D’ailleurs trois commissions nationales sillonnent  le pays depuis quelques jours. A Vélingara, la commission  dirigée par Me Amadou Sall comprenant entre autres Woré Sarr et Toussaint Manga  a   rencontré les militants et responsables locaux samedi dernier au centre touristique de Vélingara. Selon Cheikh Ciré Sow Baldé secrétaire général de la section communale de Vélingara par ailleurs membre du comité directeur du Pds et du secrétariat national, il s’agissait au cours de cette rencontre de préparer les prochains renouvellements des instances de bases  du parti. « Nous savons que depuis 1996, il n y a pas eu de renouvellements. Et entretemps des jeunes karimistes sont venus et  sont entrain de massifier le parti. Donc il est  normal de permettre à ces jeunes d‘intégrer les structures du parti et même prennent les destinés de la fédération  » A –t-il indiqué.  Secrétaire général de la section communale du PDS  Cheikh Baldé est toujours le métronome du Mouvement Karim président à Vélingara « Le mouvement se porte à merveille  et  malgré mes nouvelles responsabilités, nous ne lésinerons sur aucun  moyen pour achever le combat que nous avons entamé » .  Parlant du Pds  Cheikh Ciré Sow Baldé n’est pas allé par quatre chemins, «  le Pds   existe toujours à Vélingara, c’est un problème de management  aussi ces renouvellements viennent à point nommé. » S’agissant de son leader Cheikh Ciré Sow Baldé a levé un coin du voile.  «   Karim Wade  est candidat à l’élection  présidentielle de 2019 et   jusqu’  à la preuve du contraire, il n’y pas de plan  B. Je discute avec lui chaque semaine et il m’a promis qu’il sera là bientôt » A laissé entendre Mr Baldé

\r\n\r\n

Babacar Diouf

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :