Vélingara : Fouladou vert construit des bancs écologiques pour le lycée

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Le lycée chérif samsidine Aïdara de Vélingara  se dote de bancs écologiques .Une initiative de Fouladou Vert en partenariat avec jeune volontaire de l’environnement au  Sénégal (JVS) . La cérémonie d’inauguration a eu samedi dernier dans l’enceinte de l’établissement. En présence du proviseur du lycée, du personnel, des élèves, des membres de Fouladou vert et d’anciens élèves du  lycée .A en croire Alioune Ben Soumboundou coordonnateur de Fouladou Vert, la construction des bancs écologiques entre  dans  le cadre de la promotion de l’écocitoyenneté dans le milieu scolaire «Nous nous sommes lancés dans la construction de bancs écologiques .C‘est une façon de  tourner vers le recyclage et la revalorisation des déchets. Nous avons trouvé sur place au lycée des déchets et avec les pneus usés ramassés en ville,  nous avons construit des bancs écologiques. Cela participe à la promotion de l’écocitoyenneté dans les établissements scolaires. » A – dit  Alioune Ben Soumboundou. Quant au Proviseur du lycée Baba Camara, il a vivement remercié les membres de Fouladou Vert « Nous vous remercions pour ce geste. Ce que vous avez fait, va être un élément déclencheur au niveau du lycée, en sorte  un aiguillon pour pousser les élèves à s’investir  dans la protection de l ‘environnement. vous avez donné un exemple au gouvernement scolaire. Depuis que nous sommes là, chaque année,  je les interpelle sur les questions  environnementales. ,  Il y’a une partie du lycée qui est construite sur des décharges. » A laissé entendre le proviseur Baba Camara. Pour Djibril Niang  le directeur exécutif de l’ONG JVS ‘ces bancs écologiques contribuent à l’élimination des déchets plastiques  dans le pays « nous avons mis tous les déchets du lycée dans ces bancs. Nous ne sommes pas venus pour construire des bancs,  mais juste  pour montrer aux élèves comment construire ces bancs avec les déchets sur place.  Nous remercions Fouladou Vert et le proviseur du lycée et les élèves qui nous ont aidés dans la construction de ces bancs. »  

\r\n\r\n

Babacar Diouf 

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :