CON-S-TEXTE D’UN UNIVERS CITE ! (Par Alban)

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Le Président de la République, son Excellence Macky Sall, a été hier, la cible de quelques jets de pierres et des huées, à l’occasion de sa visite historique à l’Université Cheikh Anta Diop.

Que des opposants en mal d’arguments et aussi à la recherche d’un second souffle s’en prennent, sans vergogne, au Chef de l’Etat est une chose. Aussi qu’une jeunesse « instrumentalisée » le défie, en est une autre et pas la moins intolérable car le satané lien est vite établi entre les deux !

Il est vrai que la liberté d’opinions est toujours la bienvenue dans une démocratie majeure parce que constituant un ingrédient indispensable à sa manifestation et à sa respiration mais faudrait-il une objectivité, une justesse voire même un équilibre qui les sous-tendent ? Il faut déplorer et reconnaître que les incidents d’hier, ces vociférations, ces mises en cause personnelles (...) ne sont pas dignes et tiennent manifestement d’une volonté de saboter, de saborder un travail. Celui d’un Chef d’Etat épris des conditions d’existence de l’élite de demain. Tout simplement !

Faut-il le rappeler, les Sénégalais, dans leur majorité, discernent clairement, depuis plus de trois ans, la volonté généreuse du SEM Macky Sall ainsi que ses actes posés pour sortir le Sénégal et les Sénégalais des nombreuses difficultés, surtout les Etudiants : Construction de nouveaux pavillons, paiement régulier des bourses etc…. N’est- ce pas des preuves que le doute ne peut être plus permis, que le Président Sall met en place les conditions de sa réussite et celle des Sénégalais ? Mais visiblement, certains ne rêvent que de son échec, et se moquent pas mal que cet échec soit aussi celui du pays. Quel patriotisme !

Ces jets de pierres et ces huées sont des signes de faiblesse d’une « jeunesse » politisée, mais qui s’en étonne encore ?

Elle est prise en otage par d’irresponsables opposants, apeurés et haineux tels de petits chats, qui l’actionnent uniquement pour nous décérébrer, en se comportant éhontément à l’endroit du Chef de L’Etat, la plus haute institution du Pays. Une posture déphasée de l’étudiant classique que nous respections et estimions !

Mais c’est une tempête dans un verre d’eau car cette énième provocation à son égard se révélera en véritable pétard mouillé comme ses devancières.

Nous reconnaissons à cette « jeunesse » son droit de manifester, de déclamer ses doléances, mais pour autant, nous lui refusons le droit de déformer la réalité pour une ambition prétentieuse, de décatir l’action du chef de l’Etat.

Les Sénégalais apprécient, à sa juste valeur, le travail de Macky Sall, un homme flegmatique, pragmatique, honnête, droit, intègre et dont la philosophie est l’expression d’une volonté de réforme profonde pour faire atteindre au Sénégal, notre pays, l’émergence. Suffisant pour dire que le Sénégal n’est pas en danger avec lui mais plutôt sur le bon chemin, même si des montagnes sont encore à franchir.

SEM Macky Sall sait que c'est long, c'est plus long même que prévu. Mais gouverner, ce n'est pas cliquer sur un bouton ou claquer des doigts. Ça, c'est pour les prestidigitateurs, il y en a beaucoup, comme ceux qui instrumentalisent et commanditent….. Suivez mon regard !

Le cap de l’émergence a été fixé et il sera tenu (…..), n’en déplaise aux pourfendeurs, tapis dans l’ombre. Qu’ils sachent que Macky Sall est cuirassé contre l'ingratitude estudiantine et surtout il n’a que faire de cette fausse « folie » déshonorante. Ceci, vous l’aurez compris, est un cri du cœur et il n’engage que moi. Et toi aussi, là-bas.

«Touche pas à mon Macky », loin d’être un slogan, est un bouclier du Président de la République contre toutes les théories, rhétoriques et attitudes abjectes à son encontre...

Ce qui est sûr, cette alerte, même significative, ne peut faire que le Président Macky Sall se retrouve « à poil » politiquement ! Le penser même n’est que de la pure délusion. Allez, aux Etudes … !

[email protected]

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :