OPPOSITION : LA BARAKA……ELLE N’A PLUS QUE ÇA ! (PAR ALBAN)

Blogs

OPPOSITION : LA BARAKA……ELLE N’A PLUS QUE ÇA ! (PAR ALBAN)

Un « front contre la fraude, pour la régulation et la transparence du processus électoral », oh la belle idée de l’opposition que voilà ! Pour sortir de son silence du néant ? Mais le petit bémol, c’est celle..... de fraudeurs ! Voilà pour la forme. Mais sur le fond, il est simpliste et c’est connu, cette vieille technique du contre feu qui consiste, dans un instinct de survie, à accuser les autres de ses défauts. Alors là, je fais tomber le plus gros mythe que se raconte le Sénégalais mal informé (ou pas du tout) en permanence. Zut et bran !

Je n’évoquerai pas (par ennui plus que par pudeur ou gentillesse) l’épisode dormitif sur leurs dénonciations, depuis quelque temps, d’une supposée vaste entreprise de fraudes sur les cartes nationales d’identité menée à l’échelle de tout le pays et à l’étranger, dans des officines de l’APR et sous le couvert des services du ministère de l’Intérieur, car c’est juste une stratégie de diversion, qui démontre une « belle » illustration des mœurs politiciennes d’une opposition (vraiment) à bout de souffle .

Mais comme il faut, de nos jours s’agiter tant et plus, quitte à raconter d’énormes bêtises pour ne pas disparaître (donc survivre) au milieu de la gigantesque soirée mousse en laquelle s’est transformée l’actualité, comme tout s’y prête trop bien, « s’opposer » s’est transformé en champ de bataille d’accusations puériles et débridées à la place de celle idéologique et programmatique... Quel dommage !

La question incontournable : Mais où est l'opposition "constructive" ? Celle qui critique parfois, à mauvais escient certes, mais propose. En fait, pour la démocratie sénégalaise, le problème c'est l’opposition. Elle semble rongée par de vieilles rancunes, ankylosée, faute d'idées nouvelles, paralysée par des rumeurs de phagocytage par le camp d’en face (la realpolitik, Macky, il sait faire).

En tout cas, il est clair qu’avec leur fausse trouvaille, tout clivage que leurs termes pourraient inspirer ne peut être, au mieux, que dangereusement imparfait et agir comme élément déclencheur d’un faux débat politique. Celui d’’une petite frange de fanatiques déconnectés de la réalité dont le but est, par tous les moyens, d’imposer sa vision bien particulière de la société et ses agendas constructivistes au détriment des vraies urgences du moment. Et nous devons le refuser.

Il est une chose qui demeure: L’opposition croit toujours en sa bonne étoile. La baraka. Et en l'occurrence elle a raison parce qu'elle ne lui reste... plus que ça.

[email protected]

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *