Hommage à un ami : Le rêve décrypté de Bécaye

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

   Le 4 janvier 2013, tôt le matin, Bécaye s’était présenté chez moi pour me faire part d’un rêve qu’il venait de faire et qui l’intriguait.

Je convins  avec lui de publier dans mon blog, une contribution sur ce rêve, intitulée « AVERTISSEMENT SUR LA FIN DU MONDE : Décrypte qui pourra ! ».

Aujourd’hui, je vous livre à nouveau ce rêve de mon défunt ami, suivi de deux autres de ses proches faits la nuit du 23 au 24 février 2016, à un jour de la fin de ses jours.

« En recevant la contribution suivante de notre ami Bécaye Ndiaye, de sa main écrite, je n’ai pu m’empêcher de jeter un coup d’œil sur le Saint Livre, pour en extraire quelques versets afin de mieux décrypter son contenu (celui de la contribution) et d’exposer mon point de vue.

Contribution de Bécaye Ndiaye  

                          L’APOCALYPSE

Je l’ai vu dans la nuit du 03 au 04 janvier 2013

J’ai vu le soleil se lever à l’ouest   

J’ai vu le ciel descendre sur nos têtes, ténébreux et zébré de feux

J’ai vu, sous cette pression, les têtes exploser et les installations électriques éclater

J’ai vu l’océan, le déluge quoi, par d’immenses trombes d’eaux déferler de Soumbedioune

J’ai vu les humains dans un sauve -qui -peut, se résigner à abandonner leurs progénitures

J’ai vu les humains, par reflexe, s’organiser pour une survie dont ils sont incertains

J’ai vu les hommes, avec un ridicule sifflet de commandement organiser les sauvetages

J’ai vu les hommes face à l’évidence de la fin du monde et de l’extinction de toute vie mais tentant malgré tout de survivre

J’ai vu, à mon réveil, qu’il faisait 04h 47 mn à ma montre

Je me suis rendormi

J’ai rêvé que je venais de faire ce rêve et que je le racontais.

Je vous l’ai raconté par devoir et, décrypte qui pourra.

Qu’ALLAH  SWT veille sur nous et que

Sa miséricorde soit sur le Prophète PSL, ses compagnons et sur tous les musulmans.      

Bécaye Ndiaye                                                                                                           

L’Eclairage du Coran

     Sourate 81 L’obscurcissement

Lorsque le soleil sera obscurci ; Lorsque les étoiles s’éteindront ; Lorsque les montagnes seront mises en branle ; Lorsque les chamelles pleines seront sans gardien ; Lorsque les bêtes sauvages seront regroupées ; Lorsque les mers déborderont ; Lorsque les âmes rejoindront les corps ; Lorsqu’on demandera à la petite fille enterrée vivante Pour quel forfait elle a été tuée ; Lorsque les bilans seront déployés ; Lorsque le ciel sera plié ; Lorsque le Brasier sera attisé ; Lorsque le Paradis sera  apprêté ; Chacun connaîtra alors son bilan.

 Sourate 82 la Rupture

Quand le ciel se rompra. Que les étoiles retomberont en ordre dispersé, Que les mers déferleront, Que les tombes seront bouleversées, Chacun saura le résultat de ses œuvres anciennes et récentes. Ô toi, mortel ! qu’est-ce qui ta trompé à propos de ton Généreux Seigneur ? Lui qui t’a créé, qui t’a doté d’une forme accomplie Et qui t’a façonné selon l’image qu’il voulait. Et pourtant vous, [les humains,] vous contestez le jour du jugement.

Sourate 75   La Résurrection

Ah, Je jure par le Jour de la Résurrection, Et par la conscience qui fait constamment des reproches ! L’homme croit-il que Nous ne pouvons rassembler ses ossements ? Oh que si ! Nous pouvons bien le reconstituer jusqu’aux phalanges.

                        5. L’homme veut, en fait, s’enfoncer dans la perversion.

                        6. Il interroge : « A quand le jour de la résurrection ? »

                        7. Lorsque la vision sera éblouie ;

                        8. lorsque la lune s’éclipsera ;

                        9.  lorsque le soleil et la lune seront réunis ;

                        10. l’homme dira ce jour-là : «où se sauver?»

                        11. Nulle part, point de refuge !

                        12. Ce jour-là, c’est à ton Seigneur que se fera l’ultime retour.        

L’éclairage de la science

Les sommités scientifiques ont abouti à la conclusion que le soleil, à terme, connaîtra son extinction et entraînera du coup la fin de l’humanité et de toute existence. C’est la raison pour laquelle, elles recherchent sans grand espoir d’autres systèmes planétaires de substitution pour perpétuer l’humanité.

Ce qui échappe à l’homme en général et aux scientifiques en particulier, c’est que la fin du monde n’est pas synonyme de la fin de l’humanité. Celui qui a créé l’homme une première fois n’est t-il pas capable de le ressusciter, de le créer une seconde fois et de perpétuer la vie ?

A notre avis, la puissance scientifique devrait aussi orienter ses recherches sur la résurrection pour prouver à ses accros qui en doutent encore qu’elle est plausible et qu’il est plutôt impératif de préparer la vie après la mort ! 

Conclusion

Notre ami Bécaye sait-il qu’il était comme vivant dans son premier rêve, mort quand il s’est réveillé et ressuscité quand il s’est rendormi ? Si vous préférez aussi, considérez qu’il était mort dans son premier rêve, ressuscité en se réveillant à 04 heures 47minutes, mort une seconde fois en s’étant rendormi, puis ressuscité une seconde fois pour nous livrer sa contribution en attendant comme nous tous, l’ultime mort et l’ultime Résurrection. Décrypte qui pourra ! Comme il l’a si bien dit dans sa vision angélique».

Ce texte que vous venez de lire date de janvier 2013.

A mon tour, dans la nuit  du 23 au 24 février 2016, j’ai vu en rêve le soleil en plein jour rebrousser chemin de l’Ouest vers l’Est. Subitement le jour bascula dans la nuit et l’on réalisa que c’était la fin du monde ! Pris de panique, je me suis réveillé et immédiatement j’ai pensé à ce  rêve troublant de Bécaye.

La même nuit, Mme Ndiaye, la seconde épouse de Bécaye, vit en rêve le corps étendu d’un homme mort s’interposer entre elle et son mari. Quand elle s’écria et lui demanda ce qu’il venait faire là, le corps qui s’assimilait finalement à la dépouille de son mari, lui dit : Je suis venu te demander en mariage.

 Le lendemain jeudi, la première épouse m’annonça l’accident mortel de leur mari,  mon ami, intervenu au Mali où il était parti en mission.

Inna lilaahi wa inna illey hi rajihuuna.

A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournerons

Cheikh Bamba Dioum

[email protected]

 

    

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :