ITALIE: ANTA FALL LA TOP MODEL QUI DEFILE LES SEINS EN L'AIR

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: baye diouf

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Elle s'appelle Anta,un prénom bien de chez nous et se nomme Fall mais les italiens prononcent "Faul" comme en anglais.Elle est bien sénégalaise et nous vient de la banlieue dakaroise.Inconnue au bataillon sénégal et pourtant cette jeune femme fait partie de la créme de la haute mode italienne.Sa silhouette et ses enjambées sont devenues fréquentes depuis bientot 10 ans dans les plus prestigieux rendez-vous du "belpaese". Les journalistes n'hésitent pas à l'appeler "la Nuova Naomi Campbell".

Sa présence est aussi appréciée par les princesses  et épouses des rois arabes pour qui les grands stylistes italiens organisent chaque année des défilés "in-palais" avec la présence exclusivement féminime. Une des ces princesses est devenue son amie et confidente me raconta t-elle.

http://forums.thefashionspot.com/f52/anta-fall-76237.html : link photo de anta sur les passerelles.

http://it.fashionmag.com/news/Ecco-la-nuova-Naomi-della-passerella-Anta- Fall,341031.html#.VQ2iHdJwtaY link article.

Elle est devenue l'icone de "AltaRoma AltaModa" et les grands couturiers comme Renato Balestra ne peuvent plus se passer de celle qui a choisi la girafe comme symbole.

Résérvée et très discréte, Anta est venue dans la mode par l'intèrmédiaire d'un chasseur de talent italien alors qu'elle n'avait que 16 ans.Elle vit depuis lors entre Milan et les autres capitales de la mode européénne. Elle passe chaque année ses vacances discrétement auprés de sa famille au Sénégal.

Pourtant les difficultés n'ont pas manqué dans sa prestigieuse carrière comme cette histoire inventée de toute histoire par un industriel tombé follement amoureux d'elle et qui a chérché à la nuire en l'accusant de chantage pour la mettre au gnouf.L'histoire s'est conclue fort heuresement pour elle  par un acquitement par les tribunaux.

Durant un défilé de l'édition 2013 de AtlaRoma son topless est tombé accidentellement faisant apparaitre toute sa poitrine et l'affaire portée à la Une de la presse italienne.

En plus de la mode Anta est souvent testimonial des plus grandes campagnes de publicité et il  est fréquent de voir sa photo sur les pages commerciales des journaux et sur les grands panneaux d'affichage des réseaux publicitaires de l'Italie.

Anta c'est aussi l'histoire d'une femme qui entend assumer sa double appartenance culturelle entre son pays d'origine et son pays d'acceuil malgré les barrières de "femme-objet" imposées de part et d'autre. Elle réussit tant bien que mal à tirer son épingle du jeu et ce n'est pas toujours facile.

Bonne continuation.

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :