La dénormalisation de l’impunité face à la stratégie de victimisation !

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

En voici un dilemme  cornélien encore plus déchirant  dans un pays où les faibles, mêmes coupables ne doivent surtout pas subir les rigueurs de la Loi. Le menu peuple, partial redresseur de torts, ne reconnait aucun tort aux faibles. Fussent-ils les agresseurs des puissants ! C’est encore plus déroutant quand les criminels sont des politiciens- violonistes qui savent jouer le grand air victimaire sur les violons grinçant de «je suis un adversaire politique ».  « C’est un règlement de compte politique. » « La justice est instrumentalisée ».  « Je ne suis pas le seul coupable ! ». Allons donc ! Qu’est-ce que c’est romanesque de s’en prendre à la puissance publique et de crier à l’oppression !

\r\n\r\n

« Selon que vous soyez riche ou misérable, la justice vous rendra innocent ou capable » pour ainsi paraphraser La Fontaine ! L’argument de massue crédible devrait se résumer à ceci : je ne suis coupable de rien ! Je suis en mesure de le démontrer au cours d’un procès équitable. Plutôt que de se lancer dans des opérations de com. compliquées de redoutables stratégies de victimisation. Avec à la clé le lexique des extrêmes. Le procureur de la République est un Fouquier-Tinville. La Justice est couchée ! Les juges sont des godillots qui obéissent à l’exécutif, au doigt et à l’œil ! Le discrédit jeté sur l’institution judiciaire est brutal. Les injures  sanglantes et injustifiées. « Les excès de langage,  sont les procédés coutumiers de ceux qui veulent faire diversion. » disait François Mitterrand dans un magnifique livre L’abeille et l’architecte. Les magistrats de ce pays ne sont quand même pas TOUS des colonies de carpettes inféodées à l’Exécutif ! Ils sont plus intelligents que ça ! Ils savent comme leurs accusateurs qu’ils survivront ce régime. Au nom de l’alternance démocratique, un acquis irréversible ! Alors pourquoi hypothéquer maintenant leur honorabilité ? Même dans l’épreuve, dans la tourmente, dans l’adversité et dans la folie politicienne, il faut savoir garder le sang-froid et s’abstenir de bruler les fondements qui garantissent le vivre en commun. Le menu peuple est majoritairement partisan d’une société dont la justice reflète ce proverbe de La Fontaine. Mais elle pense que les puissants ont toujours tort. Ce justicier partial se met toujours du côté des faibles. Elle réclame la justice, mais récuse l’exemplarité des sanctions. Cerise sur le gâteau,  elle n’est pas outillée pour connaitre de la technicité des imbroglios judiciaires. Ces détails n’ont pas échappé aux prestidigitateurs politiciens qui tentent perpétuellement de la manipuler. Naguère c’étaient les plus malins qui tentaient de duper tout le monde. Dans ce monde où l’accès aux connaissances et à l’information est beaucoup plus démocratique, ce sont les simples d’esprit qui tentent de tromper tout le monde.

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Ass Malick NDOYE

\r\n\r\n

Fass Gueule Tapée CO.

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :