Le Senegal entre l'Obscurentisme religieuse et la mediocrité de l'Etat

Blogs
  • Article ajouté le : 23 Mardi, 2012 à 12h00
  • Author: Ndiaye Birame

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Il m'est impossible avec mon esprit de musulman rationnel de comprendre que des individus, des milliers d'individus, de surcroit, se définissant comme étant musulmans, encore plus se disant Mourides, donc soufis, saccagent-détruisent des bien publiques et privés pour demander la libération d' une personne dont les charges qui pèsent sur elle sont d'une rare gravité.

 

L'ignorance est le moteur de ces groupuscules,

 

Combien parmi ces dizaines de milliers d'individus connaissent ou ont même lu une seule fois réellement un poème de Serigne Touba? Ils sont très peu probablement.

Combien, dans ces poemes, Serigne Touba a définis les comportements et les attitudes d'un vrai guide religieuse( On parle plutôt de maitre spirituel dans le soufisme) ?

      Je me rappelle de ce grand soufis qui disait à propos de son maitre spirituel que si un seul jour qu'il l'avais vu déroger une règle de la charria, il l'abandonnerai ce jour là et considérerai que ce maitre n'était pas un bon,

-Il ne doit y avoir aucune superstition entre un disciple et son maitre spirituel, qui doit être un rapport direct entre le connaissant (le maitre) et le chercheur de connaisseur(le disciple). Comme le prophète et ces compagnons.

-Il n'existe pas de promesse d'une vis meilleur dans l'Islam, saches que celui qui te le promet n'a qu'un seul but: t'exploiter.

 

-La connaissance de la charria et son application, la connaissance profonde des secrets divins (haqiqa )sont les deux critère fondamentale pour se prétendre maitre soufis, et non des propos du type «  je suis celui là, ou celui là m'a dis un jour que je suis lui » Sinon d'ailleurs ça se saurait à travers tes disciples. Un héritier du secret de Serigne Touba ne saurait avoir des disciples d'une rare pauvreté spirituel.

 

Nous assistons ici que les conséquence d'un laxisme et d'une tolérance aveugle de la part des autorités Étatiques , davantage accentués sous le règne d'Abdoulaye Wade, vis à vis d'un bon nombre de guides religieux( Pas tous, il y' en a des honnêtes bien sur), qui ,sous la complicité silencieuse de ces gouvernements ( pour des question uniquement électorales) profitent, sans scrupules de leur Nom de famille ou de leur proximité à un moment donnée d'un homme de Dieu pour exploiter la naïveté et l'espoir de pauvres gens pour uniquement s'enrichir.

La médiocrité du ministre de l'intérieur

J''ai failli pleurer quand j'ai entendu le ministre de l'interieur Mbaye Ndiaye , avec une mine triste, demander de l'aide à la société civile et SUPPLIER des délinquants à arrêter de saccager les biens privés. Je me demande dans quel pays vis t-on?. Comment un type comme celui là est devenu ministre de l'intérieur dans un pays comme le Sénégal? Comment à ton pu mériter ce mec franchement?

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :