Le Sénégal est -il sous la menace d'une guerre ethnique?

Blogs
  • Article ajouté le : 30 Mardi, 2012 à 17h33
  • Author: Ndiaye Birame

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Nous avons  décidé d'écrire ce billet quand nous avions lit ce matin les commentaires d'un article relatif à  la nomination, par le chef de l'Etat d'un CEMGA, Mamadou Sow, dont certains supposent qu'il serait un "Puular".

Nous avions decidé de mettre le mot Puular entre guillemet car nous aimerions que ceux, qui vehiculent le spectre d'une menace de guerre ethnique, derriére l'anonymat de l'internet, nous disent à partir de quel pourcentage de sang,  dans ses veines ,est-on  Puular, Wolof, Serere, Diola ou que sais-je? 20%? 50% ou 80%?

Qui ,parmi nous, n'a-t-il pas un père, une mère ,un grand-père ou une grande-mère, d'origines différentes ? Trés trés peu probablement.

C'est pour cela que nous rejetons même l'idée selon laquelle le Sénégal serait  un  pays multiculturelle ou multiethnique. A mon sens , c'est l'homo-sénégalensis lui même  qui est multiculturelle,car issus dans sa très grande majorité de brassage ethniques qui s'est produit depuis des siécles et continuera de se produire.

Si certains( trés peu), notamment dans le nord , au fouta , dont mes grands parents sont originaires restent très fidèles ou attacher à une culture ou une langue, il n'en demeurent pas moins que 95% des senegalais partagent les mêmes us et coutumes et plus important, la même langue qu'est le Wolof , contrairement à la plupart des autres pays d'afrique ou vous pouvez avoir un même pays composé de blocs ethniques totalement opaques les uns les autres, dans lesquels  les mariages extra-ethniques(ça se dit?) sont très rares, et qui n'ont en commun très souvent que la langue coloniale.

Si le Sénégal est resté jusqu'à aujourd'hui, l'un des rare, trés rare pays d'Afrique à ne jamais avoir connu un coup d'Etat, une guerre civile ou ethnique, c 'est parce que c'est  du à ce miracle de l'histoire. 

Je terminerais par rappeler SENEWEB sa responsabilité vis vis d'un certains nombres de messages haineux, de plus en plus importants qui s'abattent sur différents articles mais si nous ne cessons de vous remercier de nous laisser le choix de s'exprimer librement nos pensées à travers ce platforme, autrefois laisser au personnes dites "elites". La société SENEWEB en sortirait grandi et respecté en supprimer les insultes et toutes autres messages incitant à la haine ou à la violence.

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :