La minute Tech : Zoom sur Talibi, l’application qui facilite la mobilité à Dakar

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Capture

Pour ce 15e numéro, la ?#‎Minute Tech? reçoit  comme invité Assane Mbengue, Co-fondateur de la startup Car Rapide Tech Sarl . Il nous parle de l'application Talibi 

C’est un projet offrant la possibilité aux usagers des transports en communs de se déplacer plus facilement par le calcul d’itinéraire optimal. Nous avons grandi à Dakar avec un système traditionnel de direction basé sur l’oral où il fallait demander au plus sage de nous guider …

Les sénégalais étant de nature assez ouverts, on pouvait compter sur le prochain inconnu que l’on rencontrera dans la rue pour nous guider dans nos déplacements.

A cette époque il y avait seulement Dakar Dem Dikk (ou SOTRAC) et assez peu de lignes pour que la carte des transports en commun puisse tenir dans une tête. Avec le temps, le réseau des transports en commun s’est densifié, de nouveaux opérateurs sont arrivés dont les lignes de mini bus Tata.

Aujourd’hui il est très difficile de se repérer à Dakar dès qu’on quitte sa ligne de prédilection. De nouvelles lignes de bus sont ajoutées à une cadence que la mémoire ne peut pas suivre. C’est dans ce contexte que nous avons identifié la nécessité d’une solution technologique à ce problème.

Comment fonctionne l’application ?
Je veux me déplacer sur Dakar. Je connais mon adresse de départ et mon adresse d’arrivée. Je vais sur http://www.talibi.carrapide.com, j’indique ces deux adresses et l’application me donne le chemin le plus rapide ou celui avec le moins de changement qui sera probablement le chemin le moins coûteux.

Les dakarois peuvent également participer au projet en nous aidant à cartographier l’ensemble des arrêts de bus Dakar Dem Dikk et AFTU (ou Tata) de la ville. Pour cela, allez vite sur cette page : http://talibi.carrapide.com/ugc
Suivez-moi sur

https://www.facebook.com/basilniane
Twitter: https://www.Twitter.com/basileniane
Instagram: https://www.Instagram.com/basileniane

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :