Nouvelle web émission, "Les Waane du Web" : buzz, logiciels, high tech et actu blogs

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Les Waane du Web est une nouvelle web émission que vous offrent deux spécialistes des TIC au Sénégal : Basile Niane, journaliste-blogueur et Mountaga Cissé, Consultant IT et nouveaux médias.  Auparavant, pour produire et animer une émission vidéo, le seul moyen était de passer par des chaînes de télévision. Mais de nos jours, ce sont ces dernières qui viennent vers le web afin de pérenniser  leurs contenus, fidéliser leurs  publics et faire le tour du monde. 

Actuellement, toutes les grandes chaînes de télé ont leurs applications et sites web qui permettent aux personnes du monde entier qui le souhaitent de suivre les émissions partout et à n’importe quelle heure. 

C’est ce que les deux spécialistes et passionnés des technologies de l’information et de la communication ont compris en proposant une web émission intitulée "Les Waane du Web"une nouvelle émission exclusivement sur internet. 

D’après M. Cissé « c’est un projet qui date d’au moins, deux ans. »  Ce qui leur a inspiré, c’est un constat qui était que«  sur le paysage médiatique sénégalais il n’y avait aucune émission qui parlait des TIC. Alors que c’est un sujet qui intéresse le public. Les rares émissions qui existaient ont vite disparu. » 

Co – animateur de l’émission, Mountaga Cissé nous explique que les Waane sont les gens qui font de belles choses grâce au web. 
Et dans chaque numéro « nous iront à la rencontre de ces gens qui font le buzz du moment pour qu’ils nous expliquent comment sont-ils devenus waane ? » 
Vous aurez aussi des rubriques comme : 
 « Blog à la une, pour partager avec les internautes quelques blogs que nous avons trouvé intéressants. » 
Le test d’un produit high tech  sorti sur le marché et enfin   la réponse à une question posée par un internaute. 
Donc, sénégalais, geeks du monde, restez connecter pour découvrir les Waane du web made in Sénégal  avec ces spécialistes et ces Waane qui viennent partager avec vous leurs passions et success story sur le web. 
Vous voulez découvrir des logiciels, les nouveautés High Tech, l'actu web et  Blogs, c'est cette émission qui sera exclusivement diffusée sur Seneweb.com, le premier Portail Web du Sénégal. 

Vous pouvez visualiser la bande annonce dans laquelle est contenue le premier numéro que vous aurez bientôt sur la toile.  www.socialnetlink.org
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :