René Pierre Yehoumé, coordonnateur du Moder : «Nul ne peut ébranler le Président de la République Macky Sall»

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Le coordonnateur du Mouvement pour la défense de la République (Moder), René Pierre Yehoumé, par ailleurs, responsable politique de l’Alliance pour la République (Apr) de Dakar-Plateau, a déclaré que «nul ne peut ébranler le Président de la République Macky Sall». Sans caché sa position sur le différend qui oppose Khalifa Sall à Diène Farba Sarr, monsieur Yehoumé soutien que le projet du ministre du cadre de vie à la place de l’indépendance est mieux que celui de l’édile de Dakar. «Nous sommes du camp de Diène Farba Sarr. Parce qu’«il est un travailleur et ce qu’il est en train de faire à Dakar permet à la population de vivre mieux», a-t-il soutenu.

Avant de déplorer le comportement du maire de la Ville de Dakar et de sa coalition «Taxawu Dakar». Parce que, ces derniers ont détruit le travail du ministre Diène Farba à la Place de l’indépendance. «Ce sont des brigands, des criminels. Ils ne peuvent pas venir nuitamment à la place de l’indépendance pour déchirer ce que le ministre Diène Farba Sarr a fait», a martelé René Pierre. Selon lui, Khalifa Sall pouvait en parler avec Ousmane Tanor Dieng qui est «un allié fidèle au Président Macky Sall» pour régler certains problèmes. Sur ce, René Pierre a lancé un appel au ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo à prendre toutes ses responsabilités. Si non, précise-t-il, «il y aura une guerre entre nous et le camp de Khalifa Sall».

Mais, ce qui a offusqué le plus le responsable «apériste» est le fait que «des socialistes soutiennent que Khalifa Sall a fait peur le Président Macky Sall». Ce qui est tout à fait le contraire pour lui. Parce que, ajoute-il, «Khalifa Sall est un chat et Macky est un lion. Et un chat ne peut pas effrayer un lion».

De l’avis du politique, «Khalifa Sall n’est pas un candidat crédible». C’est pourquoi «il a peur de son secrétaire général national, Ousmane Tanor Dieng, pour se déclarer candidat» à la prochaine élection présidentielle. Le seul candidat crédible du Parti socialiste, selon René Pierre, peut être Serigne Mbaye Thiam ou Abdoulaye Wilane ou encore Tanor Dieng.

René Pierre faisait face à la presse hier, à Dakar, pour donner sa position sur le différend qui oppose le ministre du cadre de vie au maire de la Ville de Dakar.  

Cheikhou AIDARA

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :