Coordonnateur national du MEER : Les étudiants républicains portent leur choix sur Moussa Sow

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Dans un communiqué parvenu à Seneweb, le Mouvement des élèves et étudiants républicain national (Meer/national), informe que lors de la 4ème édition de l’Université républicaine que l’Alliance pour la République (Apr) avait organisé, les 11,12 et 13 décembre derniers, à Saly, sous la présidence du Président Macky Sall, avoir envoyé une délégation chargée d'informer le chef de l’Etat et les différents responsables qui étaient présents, du choix porté par tous les étudiants républicains sur le camarade Moussa Sow, comme Coordinateur national.

Une information que le Président Sall n’a finalement pas reçue. Parce que, précise le texte, «un complot a été ourdi contre cette délégation par des personnes malintentionnées pour paralyser toute initiative du Meer». Mieux, le document ajoute qu’«elle a été arrêtée par les éléments de la gendarmerie et bloquée à la brigade spéciale de Saly, durant toute la journée.

Conscient de l'enjeu que représente la réélection du Président Macky Sall dès le premier tour, le mouvement estime qu’«il faut construire une union sacrée au sein du parti». Chose qui ne peut se faire que dans «l'humilité, la modestie, l'engagement bref dans les valeurs incarnées par notre leader, Macky Sall» et non dans «la division, le mépris, la mesquinerie, l'arrogance, la fourberie, le népotisme».

Face à ce défi, le Meer exhorte l'ensemble des militants et responsables du Parti de «servir le Président dans l'intégrité, la sobriété et la loyauté quelque soit la station à laquelle ils se trouvent». Mais aussi, «de bannir toutes formes de manipulation et d'ingérence à des fins malsaines dans les structures du parti». 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :