La Méthode PAS : Possibilité de bâtir un empire inébranlable

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: cliff wane

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

La Méthode PAS : Possibilité de bâtir un empire inébranlable Etudes empiriques finalisées par l’analyste Cliff Yumba Mpiana WANE

 

Rêver  est une opération ne nécessitant pas forcément l’intervention d’une tierce personne ; car tout le monde est libre de l’accomplir. Quel que soit le régime présidant aux destinées d’un pays, sa population rêve à son aise. « Il rêve secrètement de l’épouser» ; curieusement, aucune personne ne le sait. C’est formidable, tout le monde peut rêver de… Mais le principe indélébile devrait être scrupuleusement respecté.

A cet effet, il est certes possible de bâtir un empire de grande renommée, si et seulement si les principes fondamentaux du rêve s’en suivent. Pour renchérir, il est rare de voir quelqu’un dévoiler ses techniques de conquête à son opposant potentiel.

Eu égard à ce qui précède, l’humiliation et la manécanterie de soi facilitent la matérialisation de ce qu’autrefois rêve. En outre, il est quasi impossible d’échouer si l’on se concentre sur un objectif bien précis et efficacement défini.

Naturellement, la construction d’un empire est une opération de grande portée historique ; c’est pourquoi la plupart de ceux supposés proches au visionnaire s’y opposent sournoisement. En revanche, il est souhaitable de développer toutes les stratégies y afférentes, en aparté ; sinon toutes les tentatives interceptées seront facilement ébranlables illico.

De manière ramassée, la méthode PAS se confond avec l’usage des stratégies à la hauteur, usant de la persévérance sans précédent.

o   Persévérance, parcimonie

La parcimonie et la persévérance font partie de l’équipe forte susceptible de provoquer une prospérité à la hauteur de toutes les  attentes.

En effet, toute persévérance digne de ce vocable s’accompagne impérativement d’une vision plus ou moins nette ; car ne peut persévérer que celui  poursuivant quelque chose de significatif. A ce stade, le raisonnement revêt un sens pratique, étant donnée la pluralité d’interprétations diffuses.

En vue de donner du tonus à cette démonstration, il est souhaitable  d’exemplifier à travers une illustration empirique, tirée de la vie de l’auteur de la présente méthode. L’accès aux moyens matériels était quasi impossible ; ce qui fait que la plupart de mes projets ne pouvaient pas se matérialiser. Toutefois, grâce à ma vision bien façonnée ; la persévérance m’a rendu capable d’accéder rapidement à la moitié de ce que je poursuis, sans relâche. Quels que soient les secousses et troubles, l’âme avertie persévère, sans relâche.

Pour renchérir, la persévérance est  le caractère héroïque des leaders, car ne peut réussir valablement que l’âme persévérante et patiente. Cette dernière accompagne toujours la persévérance. Par conséquent, une persévérance sans patience ne paiera jamais. « Oui, je reconnais avoir rêvé vers les années 90 ; vingt ans après, ma vie a gouté au vif de ce rêve. » certes, la présente illustration traduit l’impact de la persévérance, accompagnée des stratégies et de la patience.

D’autre part, la parcimonie est le devoir du visionnaire, étant données ses différentes implications dans le quotidien de l’humain. Pour étayer cette thèse, plusieurs de ceux aujourd’hui prospères ont été vilipendés et calomniés à cause de la mégalomanie qui entourait leurs supérieurs ; toutefois, grâce à leur esprit élevé, toute leur amertume s’est transformée en réjouissance, après avoir stratégiquement épargné des fonds raisonnables.

A titre d’illustration, il peut se faire que l’employeur ne sait pas respecter les droits de l’employé, ou encore un  gouvernement puissant imposer des sanctions malhonnêtes à ceux subordonnés. Dans toute cette démarche, ce qui importe demeure la parcimonie, car susceptible de  libérer un visionnaire de la dépendance totale, voire partielle. Celui qui se suffit, est à l’abri du danger ; car aucune autorité ne peut déborder dans ses injonctions. «  Est-ce que quelqu’un peut empêcher mon potentiel de concevoir des méthodes ?  Je ne le crois pas, parce qu’elles sont uniques et sans précédent. Il en est de même de celui qui accepte de se soumettre, jusqu’à ce que l’autonomie totale vienne. » On ne peut pas gagner l’indépendance, sans moyens conséquents ; d’où l’impact positif d’une soumission immédiate. En outre, parcimonie et persévérance font partie intégrante de la soumission, en vue de mieux bâtir ce que l’on envisage.

o   Accélérer, amplifier

Personne ne peut appuyer sur l’accélérateur si l’engin n’est pas en marche ; c’est pourquoi le démarrage demeure la phase de départ. En outre, seul le visionnaire est habilité d’accélérer, car l’ignorant peut amplifier contre sa propre prospérité. Quand, quoi et comment accélérer/amplifier ?

Eu égard à ce qui précède, quelqu’un a franchi la barrière des millionnaires grâce à l’accélération d’une situation bien maitrisée. Indigente de son état, mais brillante et sage naturellement, a sollicité d’un prêt auprès de trois personnes différentes. En revanche, elle a eu la faveur de toutes les trois. Au bout de nonante jours, il a été capable de payer toutes les dettes sans difficulté ; en sollicitant de nouveau auprès de trois autres, en vue d’alimenter sa chaine d’approvisionnement.

Cette méthode cyclique s’est amplifiée, et deux années après, l’emprunteur potentiel est devenu prêteur potentiel, au statut de millionnaire dans son quartier. Quelle souplesse!

De manière détaillée, la planification permet à l’être humain de verser son meilleur dans une direction bien ciblée, car toutes les études conséquentes y ont été incluses. C’est à ce titre que l’affectation des moyens à la hauteur se voit indispensable ; sinon ça serait du gâchis.

Partant de l’analyse précédente, le fait de revisiter un programme n’est pas à exclure ; car la priorité de cette année ne sera pas forcément celle de l’année prochaine. Curieusement, certains gouvernements ou administrations dirigés par des parvenus, ne savent pas adapter les besoins au budget à cause de leur égotisme outré. En revanche, ils accélèrent à la place de décélérer. Pour illustrer, certains se permettent  d’allouer un fonds important à des divertissements ; tels que le défilé de mode, le sport, la musique et autres de ce genre. A la place, ils peuvent ventiler directement ce fonds à la santé ou à d’autres programmes, à intérêt communautaire.

Il sied de signaler que des telles initiatives profitent à la coordination, car procurent des bénéfices directs et frappants à la minorité. A la place de servir un plat à toute une communauté, une poignée en bénéficie. Quel gâchis!

L’empire inébranlable demande et le sacrifice et la persévérance ; car tout bienfait n’est jamais oublié. La situation géographique et celle culturelle ne peuvent pas empêcher l’avenir de récompenser le mérite d’un bienfaiteur. Pour étayer ce raisonnement, il convient de dire que la bonté exercée en faveur de tel peuple peut avoir des répercussions directes ; ou encore futures, et dans une autre contrée. Toutes ces répercussions donneront un fondement solide à l’empire que l’on envisage bâtir. Il vaut mieux accélérer dans la direction du bien que de mal.

o   Stratégies, Segmenter

Tout le monde peut envisager de réaliser un rêve, mais pour y parvenir l’insertion des stratégies conséquentes s’avèrent indispensable.

Toute réussite nécessite des stratégies à la hauteur, car la simple persévérance ne peut pas produire des résultats satisfaisants. C’est grâce à ce principe de base que certains gouvernements sérieux ont mis sur pieds des structures chargées de coordonner et concevoir des stratégies adéquates de leur politique générale.

Posséder un fonds conséquent n’est que la première phase de la stabilité ; mais ce qui importe n’est que le réajustement ou conception des stratégies de base. Pour mieux appréhender l’approche, il est souhaitable de segmenter un projet en sous ensembles ; c'est-à-dire que la réalisation du projet visible est accompagnée par des sous programmes à la hauteur. Ce, à l’instar de la programmation modulaire et structurée de la science informatique.

o   Observation de l’analyste

La possibilité de bâtir un empire se confond à la possibilité de réaliser son rêve le plus précieux. En outre, lorsque l’homme se focalise sur ce qui préoccupe son âme, l’humeur se voit envahie par la tristesse ; car le fait de n’est pas décrocher ce que l’on veut attriste amèrement le corps, l’âme et l’esprit.

Tout être humain aspire au meilleur, comme le veut l’idéal ; toutefois, la réalité diffère de la vérité. C’est pourquoi, la persévérance et la maitrise de soi peuvent, en exclusivité, permettre à celui envisageant exceller, provoquer la stabilité des projets.

En peu des mots, la stabilité n’est pas l’apanage de ce qui frappe aux yeux ; mais elle est entretenue par l’immatériel, traduit par la quiétude et l’affluence des stratégies adéquates. Par conséquent, bâtir un avenir radieux repose sur une vision inchangée et infaillible.

Cliff Yumba Mpiana WANE

Senior Business Advisor et Motivational Speaker chez Cliff Wane Consulting/CWconsulting

Exécutif en charge de recherche et prospection chez COMIPAD

Tel : +243815777775

Email : [email protected]

Skype : cliffwane

Twitter: cliffwane

Blogs : www.cliffwane.blogspot.com

www.cliffwane.blogs.lalibre.be

Lubumbashi, RDC

o tag : cliff wane, Motivational speaker, Consultant, Business Analysis, fuite, immaturité,

source, confiance Leadership, Business strategy, Développement, Facilitation, Investissement,

Management politique, Politique sociale, Etude de marché, Marketing, Balance, relation,

Introspection, Commencer, Redressement, système, Médiation, Négociation, Policy analysis, bâtir, empire inébranlable, Sondages, Stratégies et conseils, chômage croissant, réduction de pauvreté, persévérance, parcimonie, accélérer, amplifier, segmenter

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :