Sénégal - Côte-d’Ivoire : Et le Cocktail Explosa !

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Ali Baba

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Tout le Sénégal a eu honte ce samedi non seulement de l’humiliation infligée par les Ivoiriens à nos lions mais aussi de l’Indiscipline caractérisée de certains supporteurs sénégalais.

La presse internationale, d’ailleurs en la parcourant, ne portait pas d’espoir et ne tablait pas sur une victoire des Sénégalais. Elle trouve d’ailleurs irresponsable, le comportement de leurs supporteurs.

A côté,  des dirigeants du foot sénégalais incapables d’organiser un match de football sans heurts ni manquements. Quand on voit que des gens qui ont acheté des billets à 100.000 FRANCS, se retrouvent sans siège puisque les leurs déjà occupés, c’est parce qu’il y’ a problème. Le nombre de tickets devait être équivalent au nombre de sièges. Amateurisme ou Escroquerie ?

 

Une lourde sanction n’est pas inévitable certes, il va falloir cependant que les dirigeants - De Augustin Senghor à Fallou Cissé (le médecin de l’équipe) – prennent leurs responsabilités. C’est trop beau de s’en plaindre à l’arbitre (qui selon des Tunisiens est un parent proche à Lamouchi,  entraineur des Ivoiriens).Qu’importe !

Même si sur les 3 dernières rencontres, des pénaltys imaginaires ont été sifflés en notre défaveur, ce n’est pas une raison pour que les supporters se déchainent de la sorte.

 

Le football sénégalais : Une  M E R D A S S E !

 

Le stade L.S.S ne répond pas aux normes depuis des lustres, mais quand on offre des billets d’entrée à tort et à travers à des non ayant-droits, le résultat risque de ne pas plaire. Il faut savoir que pour ce match, il y’ a eu beaucoup d’appels à la mobilisation, la fédération n’a pas bien communiqué ou insisté sur la possibilité de sanctions en cas d’incidents, surtout que la violence de la lutte et des navétanes devraient être au diapason, un cocktail explosif. Pour les observateurs avertis, ces incidents ne sont pas surprenants.

 

 

Bref, le vin est déjà tiré, on attend aujourd’hui la démission ou le limogeage  illico-presto de Monsieur Joseph Koto qui a montré ses limites et de son président Augustin Senghor. Le MOTIF : Incompétence et Insuffisance de résultats.

Pas mal de Sénégalais portaient espoir en cette jeune et talentueuse équipe, mais ils étaient sceptiques quant’ à l’idée de conduire cette belle sélection à bon port par son nullissime sélectionneur. Koto ne pouvait faire autrement, c’est la médiocrité au sommet. Et la presse qui ne dit jamais la vérité, dans tout ça.  Il y’a beaucoup de complaisance et de « masla » au Sénégal.

Arrêtons l’hypocrisie il faut appeler un chat, un chat.

Joseph Koto n’a jamais mérité ce poste de sélectionneur après le fiasco de Bata et l’épisode Pierre Lechantre, La FEDE n’a jamais montré une envie de  reconstruire sur de nouvelles bases. Elle n’a fait qu’empirer la situation déjà précaire de notre football, en dépit des potentialités énormes de nos lions.

 

Figurez-vous, les trois derniers sélectionneurs de l’Equipe nationale, sont tous des Sénégalais. Le premier : Lamine Ndiaye qui semble le plus professionnel des 3, nous a privés de CAN en 2010. Amara Traoré nous humilie en 2012 à Bata, avec 3 défaites mémorables. Et voilà qu’arrive le téméraireKoto qui refait les mêmes erreurs, en nous privant de Can, en nous humiliant et en nous faisant subir de lourdes sanctions en vue,  et pire il s’en balance.

 

Le jeu et les joueurs…

 

Il n’y ‘aura pas de notes cette fois ci, vu que le match n’est pas arrivé à terme. Mais il faut juste souligner que le coaching d’une sélection nationale ne relève pas de l’amateurisme ou de tâtonnement. Vous croyez qu’en jouant avec, un gardien fantomatique, 2 milieux de terrain et 4 attaquants de métier, le Sénégal allait gagner ce match, contre cette équipe de Côte d’Ivoire quoique vieillissante mais qui possède de loin les meilleurs joueurs du Continent, à savoir Gervinho, Yaya Touré et Drogba.

 Joseph Koto n’a pas appris ses leçons et dommage qu’il fasse du Amara sans Amara avec son 4-2-4 de rêve, j’avais déjà alerté pour Dame Ndoye et compagnie dans mes précédents posts, mais surtout pour le choix des hommes. Il pensait certainement qu’il jouait  en 4-3-3 alors que Dame Ndoye est un finisseur avéré certes, mais il n’a jamais été un meneur de jeu, n’a guère donné de bons ballons et ne participait nullement à l’effort défensif. C’est le même profil que Demba Ba et Papiss Cissé. Pourquoi il ne l’a pas compris, Joseph ?

 

Et si Pape Diouf faisait l’affaire ?

En résumé, cette fédération doit être purement et simplement dissoute, ils n’ont point été à la hauteur de leurs taches, il faut qu’ils assument maintenant. Et pour les remplacer, au delà d’un Saër Seck de L’Institut Diambars, d’un El Hadj MALICK Sy Souris, ou d’un Pape Diouf ancien Président de l’OLYMPIQUE DE MARSEILLE, je ne vois pas à mon avis, un autre capable de mieux présider que ces derniers, cette Fédération. Pour Pape Diouf, ce sera un challenge très intéressant, quand on sait que ça pourrait être un tremplin de plus pour diriger, l’instance suprême du football africain, la  CAF.

Pour faire face à Issa Hayatou, il faut un homme qui a de la prestance, de l’aura et du charisme, Diouf possède toutes ses qualités, le hic aujourd’hui est de savoir est ce qu’il serait intéressé par de telles responsabilités. L’AVENIR NOUS LE DIRA. Senghor reste un bon maire, mais il fuit toujours ses responsabilités. La preuve, il devait répondre à l’émission le Grand Jury sur la RFM ce dimanche, mais a décidé de ne plus s’y rendre.

 

Remobilisons-nous, et sensibilisons nos frères,

 

le Brésil c’est déjà demain !

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :