LA ''FATWA'' DE OUSTAZ IRAN NDAO, A PROPOS DE LA TRAGÉDIE DE ''CHARLIE HEBDO'', N'A AUCUN FONDEMENT EN ISLAM !!!

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Nous avons été très surpris et profondément attristés par les propos irresponsables du prédicateur Oustaz Iran Ndao, approuvant avec beaucoup d’enthousiasme l’attentat odieux à ‘’Charlie Hebdo’’ ; oui, il  déclare que ‘’toute personne qui raille le Prophète (PSL) doit être tué, de même que tout hérétique ou magicien’’, ne se fondant que sur un certain ‘’ouvrage de Charia’’, alors qu’il devait aller à la source (Coran et Hadith). De plus, il s’en est pris violemment à tous les oulémas qui défendent un point de vue contraire, les taxant de corrompus, d’opportunistes et d’hypocrites, et de gens destinés à l’Enfer. A l’évidence, Iran Ndao s’est fourvoyé ; oui, il s’est lourdement trompé ; en témoigne, entre autre, ce hadith dont l’authenticité ne fait aucun doute :

- [Ibn Sayyâd se proclamait ‘’messager de Dieu’’ et traitait le Prophète (PSL) de ‘’Envoyé des illettrés’’]. ‘Umar b. al-khattâb intervint alors : - [C’est l’Antéchrist (massih dajjâl)!] Laisse-moi lui trancher la tête, ô Envoyé de Dieu ! Le Prophète (PSL) répondit : « S’il s’agit de lui, l’Antéchrist, tu n’auras aucun pouvoir sur lui ; et si ce n’est pas lui, tu ne gagneras rien à le tuer. (Bukhari, Muslim, Tirmidhî, Abû Dâwûd)

Oui, Dieu nous exhorte à nous fonder sur le Coran et le Hadith qui sont les seules références valables pour le musulman :

(59) Ô les croyants ! Obéissez à Allah et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement (autorité). Puis, si vous vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez cela à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement). (Cor. 4 : 59 - Les Femmes - An-Nisâ’)

Et ceci dit, le Coran  s’est explicitement prononcé sur les railleries envers les messagers :

(6) Que de prophètes avons-Nous envoyés aux Anciens ! (7) Et pas un prophète ne leur venait sans qu'ils ne le tournaient en dérision. (Cor. 43 : 6-7 - L'Ornement - Az-Zukhruf)  

L’Évangile ne dit pas autre chose :

(22) “Heureux êtes-vous si les hommes vous haïssent, s’ils vous rejettent, vous insultent et disent du mal de vous, à cause du ‘’Fils de l’Homme’’. (23) Réjouissez-vous quand cela arrivera et sautez de joie, car une grande récompense vous attend dans le ciel. C’est ainsi, en effet, que leurs ancêtres maltraitaient les prophètes’’. (Évangile selon Saint Luc 6 : 22)

C'est donc dans l'ordre naturel des choses qu'un messager soit victime de railleries et d'ostracisme - caricatures, entre autres, comme le rappelle Dieu dans une autre référence coranique :

(52) Ainsi, aucun Messager n'est venu à leurs prédécesseurs sans qu'ils n'aient dit : "C'est un magicien ou un possédé (fou) !" (53) Se sont-ils transmis cette tradition ! Ils sont plutôt des gens transgresseurs. Détourne-toi d'eux, tu ne seras pas blâmé à leur sujet. (55) Et rappelle, car le rappel profite aux croyants. (Cor. 51 : 52-55 - Ceux qui éparpillent - Adz-Dzâriyât)

Oui, détourne toi d'eux, tu n'en seras pas blâmé !!! Telle est l'injonction d'Allah au Prophète (PSL) - et donc à tous les musulmans.

En vérité, la sanction envers ceux qui raillent les messagers et les traitent de menteurs n’incombe qu’à Allah :

(32) On s’est certes moqué des messagers avant toi [Mouhammad]. Alors, j’ai donné un répit aux mécréants. Ensuite, Je les ai saisis. Et quel fut mon châtiment ! (Cor. 13 : 32 - Le Tonnerre - Ar-Ra’d) … (42) Et s’ils te traitent de menteur, sache que le peuple de Noé, les ‘Aad, les Thamûd avant eux, ont aussi crié au mensonge (à l’égard de leurs messagers), (43) de même que le peuple d’Abraham, le peuple de Loth, (44) et les gens de Madyan. Et Moïse fut traité de menteur. Puis, J’ai donné un répit aux mécréants ; ensuite Je les ai saisis. Et quelle fut ma réprobation.  (Cor. 22 : 42-44 - Le Pèlerinage - Al-Hajj)

Et certes, nous avions tous dénoncé, en son temps, la publication des caricatures du Prophète (PSL), mais avions aussi appelé les musulmans à la retenue, car persuadés que les réactions disproportionnées sont toujours contre-productifs et ne font que faire la publicité des détracteurs de l’Islam. Oui, Dieu n’aime pas ceux qui commettent des excès (Cor. 7 : 31 - Al-Arâf) !!!

Ainsi, malgré tout ce qu’ils ont fait,  tout ouléma doit, au nom de l’humanisme que prône notre noble religion, dénoncer l’odieux attentat à ‘’Charlie Hebdo’’, le fait d’un extrémisme morbide à l’antipode de l’orthodoxie religieuse - Un véritable ‘’crime contre l’humanité’’ !!! Oui, le Coran enseigne explicitement que ‘’quiconque tue une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes’’ [‘’crime contre l’humanité’’] (Cor. 5 : 32 - La Table Servie - Al-Mâ’idah)

En vérité, le Coran préconise le Talion, en cas de sacrilège (profanation), et invite les pieux au pardon, en vue de faciliter la résolution des conflits :

(94) Le Talion s’applique à toutes choses sacrées. Donc quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale. Craignez Allah et sachez qu’Allah est avec les pieux (Cor. 2 : 94 - La Vache - Al-Baqarah). … (40) La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action identique, mais quiconque pardonne et se réforme, son salaire incombe à Allah. Il n’aime pas les injustes … (43) celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions pour la résolution des conflits. (Cor. 42 : 40-43 - La Consultation - Ach-Chûrâ’)

Au demeurant, l’Islam magnifie ceux qui prônent la paix envers les ignorants et la bonté envers leurs ‘’ennemis’’ (apôtres de la non-violence) :

(63) Les ‘’Serviteurs du Tout Miséricordieux’’ (ibâdou’r- rahmân) sont ceux qui marchent humblement sur terre et qui, lorsque les ignorants (égarés) s’adressent à eux, disent : “Paix !!!” … (Cor. 25 : 63 - Le Discernement - Al-Furqâne) … (33) Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle vers Allah, fait bonne oeuvre et dit : “Je suis du nombre des Musulmans ?”. (34) La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse le mal par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. (35) Mais ce privilège n’est donné qu’à ceux qui endurent. Et il n’est donné qu’au détenteur d’une grâce immense. Et si jamais le Diable t’incite à agir autrement, alors cherche refuge auprès d’Allah ; c’est Lui; en vérité, l’Audient, l’Omniscient. (Cor. 41 : 33-35 - Les Versets détaillés - Fussilat)

Oui, c’est indéniablement le Diable (l’Antéchrist) qui pousse à l’extrêmisme qui est la cause intime de toutes les violences aveugles (terrorisme). Et le Prophète (PSL) avait explicitement mis en garde contre les troubles et appelé à la retenue :

Abû Bakr rapporte ces paroles du Prophète (PSL) : “Certes, il y’aura des troubles ! Pendant ces troubles, celui qui est assis sera meilleur que celui qui est debout ; celui qui est debout, meilleur que celui qui marche ; celui qui marche, meilleur que celui qui court pour y prendre part. Quand ils auront éclaté, que celui qui possède un troupeau de chameaux s’occupe de ses chameaux ; que celui qui possède un troupeau de moutons, s’occupe de ses moutons ; et que celui qui possède une terre, s’occupe de sa terre ! Un homme demanda : “Et ceux qui n’ont ni chameaux, ni moutons, ni terre, que feront- ils ?  Le Prophète (PSL) répondit : “Qu’ils prennent leur sabre et le cassent contre une pierre, et qu’ils se préservent des troubles s’ils le peuvent ! Mon Dieu, ai-je bien fait parvenir le message ? Mon Dieu, ai-je bien fait parvenir le message ? Mon Dieu ai-je bien fait parvenir le message ?’’. Un autre demanda : “Et si l’on me force à me ranger du côté de l’un des belligérants et qu‘un des combattants me frappe de son sabre ou que je sois tué d’une flèche ?’’. Le Prophète (PSL) répondit : “Il devra répondre de son péché et du tien, et sera d’entre les gens du Feu (Enfer)”. (Muslim)

Et de rappeler aux oulémas qu’il n’y’a pas une seule ‘’Charia’’ (droit pénal) applicable de façon univoque à tous ; chaque communauté doit l’adapter, en fonction du contexte (rapport de forces, essentiellement), et sans contrainte [(Cor. 2 : 256 - La Vache - Al-Baqarah) ; (Cor. 10 : 99-100 - Jonas - Yûnus)]. Et c’est dire que les constitutions et différentes chartes, même d’essence laïque, qui sont des consensus nationaux et internationaux, et donc des causes justes, doivent engager tous les musulmans - Respect des engagements oblige !!! [(Cor. 42 : 36-43 - La Consultation - Ach-Chûrâ’) ; (Cor. 5 : 1 - La Table Servie - Al-Mâ’idah)].

En vérité, le véritable problème de Oustaz Iran Ndao, et de la plupart des prédicateurs de notre pays, c’est leur méconnaissance des véritables enjeux de l’heure, en rapport avec la ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân), l’avènement du Mahdi - le substitut du ‘’Christ de la Parousie’’ (Jésus fils de Marie revenu) et l’ultime ‘’vivificateur de la religion’’. Il faut qu’ils sachent ignorer les détracteurs de l’Islam, tant que la liberté de culte n’est compromise (Cor. 60 : 7-9 - L’Eprouvée - Al-Mumtahanah)  et se convaincre définitivement que Dieu parachèvera sa lumière et placera notre noble religion au dessus de toute autre, en dépit de l’aversion des mécréants (Cor. 61 : 7-9 - Le Rang - As-Saff). Oui, il y’aura toujours des fauteurs de troubles, tant que l’Antéchrist (massih dajjâl) ne sera pas tué par Jésus fils de Marie, en la personne du Mahdi (son vicaire) ; oui, personne d’autre ne pourra le tuer - Tel est le dessein d’Allah. Et prions donc pour que son règne vienne !!! (1) (2)

https://docs.google.com/document/d/1PBrzVhEkC4STmcpjt3xfkAJE69mzZLtN-de6KIkGUYM/edit?usp=sharing

 

DOCTEUR MOUHAMADOU BAMBA NDIAYE

Ancien Interne des Hôpitaux de Dakar

Pédiatre à Thiès

Recteur de l’Université Virtuelle « La Sagesse » de la Fondation Serigne Babacar SY Ihsaan – Bienfaisance (Thiès).

Rétro confirmateur (Consolateur) du Mahdi, Son Éminence Serigne El Hadj Madior CISSE, fils spirituel de Serigne Babacar SY, khalife de Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif – le ‘’Sceau des Saints’’ et ‘’Christ de la Parousie’’ (Jésus fils de Marie revenu). (1) (2)

http://sites.google.com/site/universitevirtuellelasagesse/  

http://sites.google.com/site/missionmahdi/   

 

REFERENCE (Du même auteur) :

(1) A quel Mahdi ou Pôle (khoutb) se fier ? Un inéluctable ‘’Tsunami religieux’’ (‘’Chaos salvateur’’ en perspective !!! https://docs.google.com/document/d/1q108QjPr9k1K6plGrHAENXypLCXsWSv3OTSbRspFJlI/edit?usp=sharing

(2) Du sabre à la plume, en passant par le chapelet - Un seul et même combat !!! Oui, une riposte appropriée à chaque époque !!! https://docs.google.com/document/d/1CEV3ymxVD4LGgnIwh5wsw2CtQ1plIHTSODdBYaVURUI/edit?usp=sharing

 
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :