Le détournement des biens publics : un crime abominable contre l’humanité.

Blogs

Le détournement des biens publics : un crime abominable contre l’humanité.

La traque des biens mal acquis est en train de faire des remous au Sénégal qui donnent le tournis, aux dernières nouvelles le Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a inculpé et place sous mandat de dépôt une ancienne sénatrice et baronne du parti démocratique sénégalais Madame Aida Ndiongue pour faux et usage de faux portant sur des deniers publics après la découverte dans ses comptes d’une fortune colossale estimée a 47 milliards de FCFA soit approximativement 94 millions de dollars , un montant qui donne le vertige .

Le procureur Alioune Ndao a utilisé une métaphore pour dévoiler l’ampleur du dégât en disant qu’avec une telle somme astronomique un individu qui aurait la chance de vivre 100 ans pourrait dépenser 1million 300 000 CFA quotidiennement de sa naissance jusqu’à trépas, cette analogie est très visuelle et nous montre l’énormité du crime commis.

Sous un angle financier on pourrait s’évertuer à donner approximativement une idée de la somme colossale détournée des deniers publics, en effet avec 47 milliards de FCFA le Sénégal pouvait financer et construire approximativement  408 écoles de 950m2 comportant 9 classes en raison de 115 millions CFA par école ou 47 universités ou centres universitaires en raison d’un milliard par université !

Ou peut pousser le bouchon plus loin pour démontrer un crime abominable contre le Sénégal et tous les sénégalais, avec une telle somme d’argent le Sénégal pourrait bénéficier d’un nouveau port autonome en raison de 45 milliards de FCFA  ou de 2 nouveaux  grands hôpitaux nationaux en raison de 23,5 milliards de FCFA l’unité  ou de 587 postes de sante en raison de 80 millions l’unité ( chiffres approximatifs ) !

 

Ce détournement de deniers publics de par son ampleur est un crime abominable et monstrueux commis contre tous les sénégalais, combien de pauvres citoyens anonymes pouvaient bénéficier d’une telle manne financière ?  Quel impact une telle somme aurait eu sur le développement de notre pays si cette somme colossale avait été injecte dans des projets de développement viables et des infrastructures de base ?

Combien de pauvres citoyens meurent chaque jour en silence a défaut d’avoir une couverture médicale nécessaire et ne pouvant pas bénéficier de soins médicaux a défaut d’argent et sont interdits d’accès des hôpitaux et meurent dans l’indifférence générale ?

Combien de jeunes mamans se sont vus refuser l’accès à la maternité à  faible capacité et sont obligées d’accoucher  en voiture, sur une calèche ou sous la belle Etoile ?

Combien d’étudiants issus de milieux pauvres  piliers de notre futur sont obligés d’abandonner les amphithéâtres a défaut de bourse alors que des millions voles au contribuables sont vilipendés chaque jour dans des festivités futiles pour combler un narcissisme idiot ?

Le détournement des deniers publics est un crime abominable qui doit être persécuté avec la plus grande sévérité et la dernière énergie, c’est un crime commis non seulement contre tout citoyen mais contre les générations futures qui se voient priver de leur futur. Il est impératif que les sénégalais exigent la transparence dans les affaires publiques et que tout sénégalais en fait un combat personnel et exigent de leurs élus représentants du peuple de mener une politique de transparence a tous les niveaux de décision.

Il est inimaginable dans un pays de droit qu’un vulgaire voleur de poulets soit condamne à des peines très sévères alors qu’une racaille de la pire espèce qui a rançonné toute une nation de ses biens se promène impunément dans leurs bolides excessivement chers payes au frais du contribuable, dans les artères de la ville humant l’air de la liberté et narguant la populace.

Chaque sénégalais épris de justice sociale doit mener  un combat de sensibilisation et s’ériger en sentinelle pour une justice impartiale, un changement de mentalité est plus que nécessaire pour la justice sociale et le développement du Sénégal.

Ce pari peut s’avérer utopique mais est réalisable si chacun se prête à la tâche et dans la mesure de son possible. Un changement de mentalité est plus que nécessaire  avec nos dirigeants et nos hommes politiques qui doivent se départir der leurs vieilles habitudes de s’enrichir  et se servir en politique sur le dos du contribuable et s’évertuer à servir leur peuple comme le disait JFK : ‘ Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays.’

 Cet objectif peut sembler naïf au vu de l’histoire politique de notre pays et de l’imbroglio politico-religieux  qui permet souvent aux détourneurs de deniers publiques d’échapper a dame justice et de se cacher sous le bouclier de certains de nos marabouts peu scrupuleux, mais est bien réalisable avec la sensibilisation et prise de conscience de chaque citoyen sénégalais qui doit comprendre que les milliards dépenses lui appartiennent ainsi qu’à la génération future et qu’exiger des comptes sur la gestion du patrimoine national est un devoir civique.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *