Sénégal, un Babylone des temps modernes ?

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

‘Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Souleymane. Alors que Souleymane n'a jamais été mécréant mais bien les diables: ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone; mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord: ‹Nous ne sommes rien qu'une tentation: ne soit pas mécréant›; ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse. Or ils ne sont capables de ne nuire à personne qu'avec la permission d'Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n'aura aucune part dans l'au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes! Si seulement ils savaient !

Et s'ils croyaient et vivaient en piété, une récompense de la part d'Allah serait certes meilleure. Si seulement ils savaient!’ Coran 102-103

Le Sénégal, un pays de paradoxe : un pays dont la population est estimée a 95 % de musulmans et ou le fétichisme et la magie noire sont ancrés dans la société depuis la nuit des temps et ou les charlatans, féticheurs et voyants pullulent dans tous les coins de rue et quartiers. La magie noire et le maraboutage sont partout présents dans la vie quotidienne, il suffit de regarder autour de soi pour se rendre compte de l’ampleur de cette pratique, de certaines grosses bagues portées par les hommes, par les talismans (ndombos) à peine dissimulés par les habits, le sénégalais croit dur comme du fer à la magie noire, une pratique pourtant bannie par l’Islam.

Le recours à la magie noire et au maraboutage en général est répandu dans toutes les couches sociales et à tous les niveaux  pour des raisons diverses : de l’apprenti de car rapide qui veut augmenter sa recette journalière, au chef d’entreprise qui veut gagner un gros marche en passant par l’épouse jalouse qui veut  faire capoter le projet de mariage de son mari qui veut prendre une deuxième femme,  à l’élève qui veut réussir son examen,  à l’équipe de football qui veut remporter la coupe ou le lutteur qui voudrait terrasser son adversaire, au ministre qui veut conserver son poste juteux dans le futur gouvernment tout le monde utilise les services du marabout qui à pignon sur rue.

Le maraboutage est un business tres lucratif au Senegal et les charlatans: ces vendeurs d'illusions qui promettent aux gens des lendemains meilleurs ont des chiffres d'affaires astronomiques et dans certains cas sont financierement plus nantis que nos cadres, nos docteurs ou ingenieurs. Ces ripoux tres particuliers exploitent la  naïveté de leurs proies crédules victimes d'une conscience collective qui fait des charlatans des manitous plus puissants que Dieu Lui meme...

L’on se demande pourquoi la magie qui est pourtant  bannie par l’islam est très répandue au Sénégal, un pays à majorité musulmane malgré l’interdiction divine de faire usage de la magie, un péché qui fait du musulman un non croyant qui doit refaire sa profession de foi ou chahada pour se réclamer comme un musulman à nouveau. Pour comprendre la gravité d’un tel péché il faudrait remonter dans le temps et revisiter les origines de la magie, une pratique satanique révélée aux hommes par les anges Harout et Marout a Babylone pour semer la discorde entre les hommes.

Les procédés utilises par ceux qui font de la magie noire sont pratiquement  les mêmes et pour parvenir à leurs fins et accéder aux demandes de leurs clients, les charlatans font appel au diable en faisant des incantations sataniques ou sacrilèges tels que lire le coran en anagrammes, prier en état d’impureté dans des lieux souillés, écrire le Coran avec les menstrues d’une femme etc… Une fois que le diable apparait au charlatan celui-ci lui fera part de la requête de son client, le diable demandera alors un sacrifice particulier à faire a son nom.

Ainsi le charlatan demandera à son client une chose qui lui est propre comme son nom et le nom de sa mère, le charlatan ne demande pas le nom du père mais plutôt de la mère car pour le diable tous les fils d’Adam sont illégitimes et parce que son refus de se prosterner devant Adam lui a valu sa déchéance et sa damnation. Pour jeter un mauvais sort contre quelqu’un le charlatan demande souvent quelque chose qui appartient à la personne qu’on veut nuire, cela peut être un de ses habits, un bout de cheveu etc. pour permettre au diable de reconnaitre la victime à nuire ou le client pour qui le travail sera fait.

Comment reconnaitre la magie ? il y'a des indices qui indiquent que l'on est en presence d'un magicien parmi lesquels:

- il vous demande votre nom et le nom de votre mere 

-il vous demande de faire un sacrifice particulier, d'egorger un animal de couleur particuliere, un produit dans un certain nombre, un sacrifice à  faire dans un lieu particulier 

- il vous demande quelque chose qui vous est propre: un bout de cheveu, vos habits etc...

- il recite le Coran à  voix haute puis tout d'un coup il murmure quelque chose d'inaudible 

- il vous donnes un talisman à  porter  pour conjurer le mauvais sort ou pour avoir la chance.

Il est à rappeler que celui qui pratique la magie ou la personne qui fait recours à un magicien selon le saint Coran ira en enfer s’il ne se repent pas sincèrement pour rejoindre le droit chemin. La magie noire en plus d’être un grand péché qui mène vers l’enfer est aussi un frein au développement d’un pays ou cette pratique s’adonne.

Le travail, la competence, la determination et la concurrence saine est mis aux oubliettes au profit d’une pratique satanique malsaine et néfaste qui sème la discorde entre les hommes, un pari que Satan le damné avait fait à Allah le Miséricordieux de mener une bonne partie des fils d’Adam en enfer avec lui après sa damnation.

" Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux Anges : "Prosternez-vous devant Adam." Ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblis qui ne fut point de ceux qui se prosternèrent.

[Allah] dit : "Qu'est-ce qui t'empêche de te prosterner quand Je te l'ai commandé? " Il répondit : "Je suis meilleur que lui : Tu m'as créé de feu, alors que Tu l'as créé d'argile".

[Allah] dit : "Descends d'ici, Tu n'as pas à t'enfler d'orgueil ici. Sors, te voilà parmi les méprisés."

"Accorde-moi un délai, dit (Satan) jusqu'au jour où ils seront ressuscités."

[Allah] dit : "Tu es de ceux à qui délai est accordé."

"Puisque Tu m'as mis en erreur, dit [Satan], je m'assoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants."

Coran Sourate 7  Versets 11 – 17 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :