CHAQUE JOUR 1 IDÉE : \" En vendant 1 million de titres fonciers agricoles, l\'état peut gagner 5000 milliards en 5 ans\"

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Le Sénégal dispose de 2,4 millions d'hectares de terre cultivables, moins de 10% sont aménagés et le reste laissé à l'abandon ou presque.

\r\n\r\n

L'une des principales raisons vient de ce que l'état du Sénégal refuse d'accorder des titres fonciers aux exploitants.

\r\n\r\n

Or, personne n'investira son argent sur une terre au statut précaire.

\r\n\r\n

En vendant le m2 agricole à 500 F CFA et en délivrant 1 million de titres fonciers d'un hectare chacun, l'état peut, donc, se retrouver avec 1000 milliards de Francs CFA chaque année pendant 5 ans.

\r\n\r\n

Cette manne financière pourrait permettre à l'état de "lever" sur le marché financier jusqu'à 25 000 milliards de francs CFA pour financer les infrastructures de base en milieu rural (routes goudronnées, ouvrages hydro agricoles et formation de bons niveaux pour ses agents appelés à faire le suivi de ces infrastructures).

\r\n\r\n

Disposant de titres fonciers, les exploitants pourraient, plus facilement, faire financer leurs besoins en investissements et fonds de roulement (salaires, équipements, intrants et redevances à payer à l'état pour avoir le droit d'exploiter les infrastructures hydro agricoles par exemple).

\r\n\r\n

Il sera facile de mettre les garde fous pour éviter les spéculations foncières et pour que des étrangers ne viennent pas s’accaparer nos terres, mais, dans tous les cas, cette façon de procéder me semble plus pertinente que celle qui consiste à fonder tous nos espoirs de développement sur l'aide internationale.

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :