Chaque jour, une idée : \"emprisonner, juste deux mois, les futurs policiers, gendarmes et procureurs avant leur prise de fonction\"

Blogs

Chaque jour, une idée : \"emprisonner, juste deux mois, les futurs policiers, gendarmes et procureurs avant leur prise de fonction\"

Evidemment pour que ce soit efficace, il faudrait que l'on fasse en sorte que ceux qui les enverront en prison, comme ceux qui les recevront ne soient pas informés que ces messieurs ou dames vont se retrouver en prison juste pour "se familiariser" avec le système qu'ils seront chargés de faire fonctionner.

Cette initiative me semble utile au regard de la légèreté avec laquelle les forces de sécurité et les procureurs jouent avec la liberté des citoyens.

Le Sénégal est un pays de non droit, dans les faits, car n'importe quel procureur peut, sur la base d'une dénonciation calomnieuse, vous faire arrêter et vous faire emprisonner sans aucune conséquence pour lui.

Des policiers ou gendarmes pour rendre service à des parents, des politiciens sont prêts à "inventer" des délits pour vous embastiller.

Les prisons du Sénégal sont remplies de jeunes hommes et femmes à la force de l'age qui auraient pu continuer à servir leur pays n'eut été la bêtise d'un système qui les prive de liberté laissant dehors des criminels et autres pilleurs des deniers publics.

Bref, un séjour carcéral, dans des conditions les plus réalistes possibles, pourraient, à mon avis, assagir nos spécialistes en emprisonnement arbitraire et irréfléchi


Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *