FIERTÉ NATIONALE : DJAMIL FAYE, EXPERT FIFA

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Né en 1964, Djamil Faye a mené une carrière en tant que conseiller pour les comités d’organisation olympiques, de Sydney à Pékin en passant par Athènes. Il a également conseillé des villes candidates comme New York (2012), Sotchi (2016), Tokyo (2020) et Paris (2024). 
\r\nDe retour au Sénégal, il a décidé de contribuer au développement des capacités et de la gestion du sport en Afrique en fondant Jappo, une société de conseil, en 2005. Depuis, il a lancé la marque Jsport avec laquelle il a habillé 13 comités nationaux olympiques africains aux JO de Londres parmi lesquelles le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, les Comores, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Gabon, le Rwanda, etc.
\r\nAvec plus de vingt ans d’expérience, DJAMIL FAYE est le Monsieur incontournable des états quand il s'agit de gagner l'organisation des jeux olympiques et, par la suite pour organiser les jeux.
\r\nAncien pensionnaire de l’université de Nancy, il était parti en Australie pour suivre un MBA en management du sport.
\r\nPlus connu, au Sénégal, comme président de jappo SA et de GFC dont la gestion l'a mis au devant de l'actualité, 
\r\nQuand je vois comment il reste ignorer dans son propre pays alors qu'il est une VIP dans le monde très fermé de ceux qui font le sport mondial, j'ai un serrement au cœur
\r\nOUI ASSURÉMENT DAJMIL FAYE EST UNE GRANDE FIERTÉ POUR NOTRE PAYS

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :