LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE : CE QUE L\'ETAT DEVRAIT FAIRE

Blogs
  • Article ajouté le : 15 Dimanche, 2018 à 15h04
  • Author: Tamba Danfakha

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

L'état tire l'essentiel de ses ressources financières des taxes et impôts que lui versent les entreprises.
\r\nLe Sénégal, avec moins de 2000 créations de sociétés par an, de grandes sociétés étrangères qui vivent grâce à de vastes opérations de corruption et des entreprises informelles aux comptabilités opaques, pourra, difficilement, disposer de ressources financières propres pour pousser la création d'emploi dans le bon sens.
\r\nEn effet, avec une masse salariale déraisonnable au regard des performances de l'administration publique et un service de la dette qui a dépassé depuis longtemps la limite du supportable vit d’aumônes et de dettes, venant de ses bourreaux d'hier et d'aujourd'hui, dont le coût d'acquisition continue de grimper.
\r\nDans ces conditions, l'état devrait commencer par se rendre compte qu'il n'a tout simplement pas les ressources nécessaires pour conduire une lutte efficace contre le chômage.
\r\nAvec la dernière trouvaille du président Macky Sall, 34 milliards de francs CFA affectés à la délégation à l'entrepreneuriat rapide ou DER, je ne vois pas comment l'état réussirait en 10 mois là où il aura échoué depuis six ans sans changer ni de façon de faire, ni de système.
\r\nEn supposant que l'état réussisse à "financer" 34 000 jeunes (soit 1 000 000 F CFA par jeune) qu'est-ce que cela représente dans un pays où plus de 300 000 nouveaux demandeurs arrivent chaque année sur le marché de l'emploi ?
\r\nPire, pour chaque jeune financé, le candidat macky sall devra faire face à combien de "frustrés" ? 
\r\nDans ces conditions, le jeu électoral vaut-il alors la peine de dépenser tant d'argent pour de si maigres résultats, surtout qu'aucun des jeunes ne finira ni par se créer un emploi, ni, même, par rembourser quoique ce soit ? .
\r\nMais il y a pire, l'état du Sénégal peut-il se permettre de jeter par la fenêtre 34 milliards de francs CFA au moment où nos finances publiques sont entrain de craqueler de partout ?
\r\nDu coup, à mon humble avis, il faudra transformer la DER, l'ANPEJ et tous les autres programmes publics en des structures d'accompagnement des jeunes et non de financements.
\r\nL'état pourrait, facilement, recruter des professionnels capables de réveiller l'esprit d'entrepreneur des jeunes et d'inciter les populations à financer, elles mêmes, les projets d'auto emplois ou de création d'entreprises des jeunes.
\r\nHors de ce schéma de mobilisation citoyenne et de renforcement mental et psychologique de notre jeunesse, je ne vois que larmes, désolations et échecs cuisants pour notre peuple

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :