Monsieur le Président, libérez Karim Maïssa Wade le 3 avril !

Blogs
  • Article ajouté le : 01 Vendredi, 2016 à 09h04
  • Author: Tamba Danfakha

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Il est peut être encore temps pour le Président Macky Sall d'éviter le déshonneur à notre pays.

Il peut faire libérer Karim Wade ce 3 avril au cours de son discours à la nation, la veille de la célébration de la fête nationale.

Il le sait et tout le monde le sait, il n'y aura pas de dialogue entre pouvoir et opposition tant que Karim Maïssa Wade sera, arbitrairement, détenu en prison.

Or, sans dialogues, notre pays va continuer à vivre dans l'instabilité et les palabres inutiles se prolonger au détriment des populations.
Pire, que se passera -t-il, si demain, le Ministre de la justice, les magistrats de la CREI ou les chefs de la gendarmerie étaient convoqués par la juge française pour comparaitre à Paris?
Ce serait une humiliation de trop pour notre pays.

A partir du moment où il a été impossible de trouver les milliards imputés à Karim Wade par la CREI et que les seuls biens saisis sont ceux que le Président Wade a donné à son fils ou des biens appartenant à Bibo Bourgi et dont on a jamais pu établir un lien matériel avec le patrimoine de Karim Wade, il faut savoir raison garder en le faisant libérer dans les meilleurs delais.

Aucune nation ne peut avancer dans le bon sens dans l'injustice et dans l'ingratitude.

Et c'est de l'injustcie et de l'ingratitude dont il s'agit dans cette affaire Karim Wade.
Free Karim Maïssa Wade.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :