MISERE SEXUELLE DE PAPYS TOUBAB CONTRE CHAIR FRAICHE SENEGALAISE

Blogs
  • Article ajouté le : 05 Jeudi, 2015 à 22h03
  • Author: alfred pitz

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

MISERE SEXUELLE DE PAPYS TOUBAB CONTRE CHAIR FRAICHE SENEGALAISE

 

Régulièrement des hordes de vieux et moins vieux toubabs en mal de tourisme sexuelle les poches remplies de viagra assoiffés de chair fraîche débarquent sur Saly Portudal.

Seul secteur du tourisme en progression constante au Sénégal le reste du secteur étant promis à une disparition certaine suite à une politique défaillante générale des responsables du secteur géré à la sauvette dans un amateurisme non éclairé.

Ils n 'ont pas tenu compte de l'évolution, de la concurrence, de la mondialisation du secteur, comme si le Sénégal serait un pays supraterrestre pouvant survivre sans s' adapter, il aiment trop la facilité qui consiste à encaisser des taxes rédhibitoires sur les billets d' avion (les plus chères au monde) le pognon rentre dans leur caisses à flux tendu sans rien faire, ils se foutent des emploi détruits par milliers et de la misère qui va avec. Eux il se servent et tant pis pour les autres, le visa payant obligatoire achevant leurs sombre besogne, la cerise sur le gâteau !

De par leurs combines un tourisme sexuel répugnant gangrène la petite cote attirant des Africaines en mal de gain faciles qui malheureusement ne sont que chimères illusoires une fois sur le terrain.

La loi du marché de l' offre et de la demande fait que 50 filles se dispute le toubab présent peu importe son aspect physique, son age ou son état mental psychotique.

Un ressortissant Français séropositif avéré refusant des relations sexuelles protégées à répandu le sida comme une traînée de poudre parmi les jeunes femmes, son œuvre consciemment accomplie il est rentré dans son pays laissant contaminées à vie minimum 5 jeunes filles condamnées par lui à une déchéance rapide et certaine incapable de se soigner faute de moyens financiers.

Au détour d' une conversation dans un bar entre un Avocat et un Notaire Bruxellois effectuant régulièrement des séjours courte durée pour assouvir leur vice, le premier déclare j' ai un bon plan cul sur Niachniahal (lieu populaire à Saly) je baise pour 1,000 Cfa l' autre rétorque tu est fou cela me coûte encore moins cher moi je paye 500 Cfa. Pour un coup vite fait.

Le viagra épuisé et les couilles vides il rentrent auprès de leur familles en honorables citoyens histoire de se refaire pour un nouveau trip.

Contrairement à l' occident ou la prostitution permise est strictement encadrée exemple une pute travaillant dans un maison close de l' État en Suisse gagne facilement 15.000 € par mois (équivalent à dix millions de Cfa mensuellement) ce qui leur permet de se mettre à l 'abri du besoin et de décrocher rapidement si souhait.

Ici rien de tout cela les filles survivent au jour le jour dans la misère éternelle sans espoir d' un avenir meilleur.

 

Votre Blogueur Taskatouribar en herbe.

 

A. PITZ

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :