Les profitabilités de la malheureuse situation actuelle d’islam.

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: diop galass

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Voilà le titre d'un livre de 242 pages 13 chapitres aux sujets desquels la sécurité et l'autoritaire actuel ne sont pas assez suffisants dans notre cher pays le Sénégal pour que sa sortie soit possible, mais tenez-vous bien ce titre et prenez-vous ce chapitre abrégé et nommé (banque islamique) il ne restera plus, que 12 chapitres et le développement de ce chapitre, peut-être, un jour viendra l'ensemble du livre sortira.

\r\n\r\n

Banque islamique.

\r\n\r\n

L’islam est une religion, unique de son genre, unique de tous les temps et, c’est une religion destinée à l'ensemble de l'humanité. Unique et seule religion aussi qui prend en charge et en compte l'ensemble de la vie d'être humain, toutes les sortes d'activités humanitaires et toutes les organisations humanitaires, encore l'Islam est un nom d'une religion, il est aussi parmi les plus célèbres noms et marques du monde avec bon marketing, mais, il n'est pas une marque déposée, sans propriétaire aussi.

\r\n\r\n

Une célèbre banque internationale, connue par tout le monde, fondée à l'Arabie-saoudite, elle a porté le nom de celui qui a la même objective comme lui, c'est-à-dire répandre partout dans le monde, la banque en question s'appelle « Banque islamique. » Le constat est simple et suivant. On a la même objective, celle qui a moins de promotion a utilisé le nom de celui qui a plus de promotion sans autorisation avec toute impunité. Celui de plus de promotion s'appelle « l'islam », son seul tord est simplement les deux choses suivantes. Un – il ne possède pas un L.U.D.M.M qui veille à ses intérêts. Deux - il n'avait pas pris les précautions nécessaires pour protéger son nom dans les autorités compétentes qui n'existaient pas à l'époque. Bon ! Simplifions la chose en plus en le disant comme ceci ! On récolte le champ de quelqu'un d'autre, juste parce que le propriétaire du champ est absent et pas de gardien pas de police.

\r\n\r\n

Banque islamique n'existe pas, l'islam ce n'est pas une banque et aucune banque n'est l'islam, l'islam n'a rien fait que trancher des lois desquelles les banques doivent ces conformer dans le cadre d'islam, comme c'est qu'il a fait avec toutes les activités humanitaires, l’islam a tranché des lois pour toutes les autres activités que l'humanité peut exercer sur la terre. Une banque qui a conformé avec les lois islamiques-là, peut-être pâtissée « banque halal » ou autres noms qu'il a préférés, mais avoir conformé aux lois islamiques, ne lui permet pas de porter le nom d'islam. Avec conscience ou inconscience, c'est une infraction monumentale que l'on a appelée falsification du nom. Alors, qui va-t-il occuper à cela ? Personne! Une communauté internationale qui atteint le nombre d’un Mrd six cents millions de membres sans structuration ni L.U.D.M.M comme à l'époque de sahidina ALIOU et ses prédécesseurs. Actuellement, La religion islamique, compte plus de mille leaders, cette anarchie est parmi les plus grandes difficultés mondiales, pour ne pas dire la plus grande difficulté mondiale. Si l'on a un conflit avec les musulmans et même avoir reconnu d’être fautif, on ne sait pas à qui on doit adresser pour s'excuser. Aussi, lorsque l'islam a un conflit avec quelqu'un, chaque musulman ou chaque groupe de musulman utilisera sa propre façon et sa propre manière de riposter personnellement. Quelle anarchie ! Quelle falsification d'un nom sans Resistance ! Pour mieux comprendre le sujet, il faut comprendre que, quelle que soit l'actuelle limite d'islam dans la planète et dans les activités humanitaires, L'islam ce n'est pas l'affaire d'une race ou d'un continent, on l'a conçu pour toute l'humanité, c'est une affaire planétaire, donc, avec décret humaine ou pas, l’islam est un patrimoine mondial. Le fond du message, c'est le Coran la forme, c'est moi.

\r\n\r\n

Conclusion
\r\nLa sonnette de l'alarme de tout danger sonne pour falsification de la marque ou du nom d’islam. Sonner pour ceux qui ont utilisé le nom de ce qui est la patrimoine mondiale (l'islam) pour leur entreprise, cela fait augmenter considérablement le chiffre d’affaires de leur entreprise, sonner pour d'autres actes commit comme ces genres d’actes. La question est, Est-ce qu’il y a des oreilles qui peuvent-ils entendre les sonneries de ces genres?

\r\n\r\n

__________________________________________________________________________________   [email protected] 

\r\n\r\n

 

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :