Korités au Sénégal: Le président Macky Sall ne pense pas et ne parle pas comme un tyran

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Comment vivre avec le conflit toujours dans le devenir, malgré les puissances des religions qui ne sont pas non plus épargnées et peut-être même plus sensibles que tous les organismes et institutions qui la subissent et la produisent volontairement et involontairement dans les consciences, dans les pensées, dans les paroles et dans les actes individuels et dans l'action politique?
\r\nPrésident Macky Sall "Imposer son image particulière de la réalité comme un modèle universel, est un catalyseur du conflit s'il n'est pas une cause" Il n'est donc pas un tyran par la pensée et dans sa parole. Le problème: peut-on parler avec des voies discordantes dans la même Eglise et dans la même mosquée sans ramener la parole de Dieu et sa volonté à celles des humains tous mortels de tous les rangs, échelons et grades? Comme c'est Dieu seul qui sait dans certaines affaires sur quoi se disputent les hommes, il est préférable de ne pas savoir, de ne pas choisir. Mais peut-on vivre sans choix?

\r\n\r\n

Vidéo Seneweb

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :