L\"homme est un quartier général de forces dans un champ de forces

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

\r\n Comme tout ce qui existe, l’homme est une certaine force de l’univers\r\n Ce n’est pas Newton qui a créé ou qui voit le monde comme un champ de forces naturelles. C’est lui qui a ajouté une certaine compréhension de la réalité de notre monde physique et sensible et métaphysique et intelligible.\r\n Comme tout ce qui existe l’homme est une certaine force de l’univers.\r\n Est force par sa cause efficiente ou motrice quantifiable ou non quantifiable, tout ce qui contient un certain pouvoir d’action et d’influence sur lui-même ou sur une autre réalité dans son environnement, dans son contenant matériel ou immatériel individuel ou dans un environnement commun extérieur. \r\n Le corps de l’homme est une force matérielle. \r\n Le corps de l’homme comme celui de toute chose est une force, parce qu’il est une enveloppe matérielle détachant une zone, un quartier général de forces d’autres quartiers généraux de forces de même nature ou de nature différentes dans le même territoire.\r\n L’esprit de l’homme est une force immatérielle.\r\n Et comme le corps n’est pas l’esprit, il faut entre les deux une troisième force qui est peut-être ce qu’on appelle âme à la fois sensible et raisonnable, sensibilité et raison et source de toutes mesures dans les sens et dans ce qui est propre à l’esprit.\r\n L’homme est un quartier général de forces spéciales extensibles et compressibles dans un champs de forces constituées de quartiers généraux de forces de même nature et de natures différent qui coopèrent et entrent en conflit dans leurs diverses rencontres volontaires et accidentelles.\r\n C’est dans ce contexte théorique et réel qu’il faut inscrire et penser l’action humaine et le devenir humain historique au sein du Devenir universel\r\n La surveillance de l’existence et la présence universelle de limites naturellement et artificiellement et conventionnellement établies dans les constitutions individuelles des choses et dans leurs caractères et propriétés, sont des points de départ pour comprendre ce contexte général, ce champ universel dans lequel l’action humaine et le devenir historique prennent un sens, une valeur, une spécificité.\r\n\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :