Si Tanor tombe Macky tombe et Macky tombe Tanor tombe

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

"Il y a de cela maintenant beaucoup d'années, j'ai en rêve Monsieur Ousmane Tanor Dieng, seul dans un bureau de vote en paille ressemblant au temple du Ndut sérère dans un village Il était extrêmement amaigri. Jusqu'à présent, je me demande qu'est-ce que les pangools ont voulu dire? Ce n'est pas une certitude, mais je crois que si Tanor tombe de quelque manière, Macky sall tombera non loin de lui ou sur lui."

\r\n\r\n

Vivement le début de cette période de notre histoire où dans la pire des solitudes et avec le maximum de pouvoir possible légitime et légal ou non sur ses semblables, le citoyen et l'administrateur du bien public tremblera et se couvrira de honte par la seule idée d'agir exclusivement pour lui ou pour son clan ethnique, politique, économique ou d'un autre fondement et  freinera lui-même cette passion destructrice.

\r\n\r\n

"S'il est prouvé que monsieur Ousmane Tanor Dieng n'est qu'un "vulgaire voleur des biens d'autrui ou de son peuple" ce jour là, je cesserai de le considérer comme mon leader parce qu'il aura perdu l'essentiel de l'héritage que les authentiques socialistes tiennent ensemble de Senghor " et comme la raison cartésienne chez tous humains par la nature.

\r\n\r\n

Ne pas "voir clair" les événements avant leur descente dans le champ concret de l'histoire ou durant leur descente ou après leur naissance dans les champs du devenir, rien n'est aussi dangereux pour un homme et surtout pour un Etat. C'est toujours le réveil dans la surprise, la déception, le regret, le remords, le conlit avec soi-même et avec ses semblables.

\r\n\r\n

Il ne suffit pas de lire la Bible ou le Coran ou d'autres livres pour arriver à 'voir clair" et la pratique de la philosophie ou de la science ne suffit pas pour rendre le monde transparent et pour dissiper les ténèbres dans lesquelles est inscrite la condition humaine.

\r\n\r\n

Partout dans la philosophie, dans la science, dans la religion, dans l'art, dans la politique, dans le droit, ce sont les hommes et les peuples qui apprennent à 'voir clair' partout où cela est possible qui sont les premièrs vers lesquels tendent les autres cherchant difficilement des portes et des fenêtres de sortie de la Caverne des illusions, des ombres, des mensonges, des promesses mensogères, des paroles sans âme, des traités, des accords jamais toujours violés, des conflits entre soi- et soi-même et entre soi et autrui.

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :