Une vérité qui fait agir tous les humains ?

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Si la vérité n’existait pas, l’homme n’aurait pas existé et la société non plus. «  Je pense, donc je suis . » S’il n’existait pas une vérité universelle qui fait agir tous les humains possibles naissant dans le genre humain au cours de son devenir historique dans le Devenir universel, la démocratie ne serait pas possible.  S’il n’est pas possible qu’un seul parmi eux attire toutes les préférences de leur assemblée, alors la société n’est pas possible ou alors,  elle repose sur la contrainte d’une force extérieure produite par l’assemblée elle-même ou en dehors des groupements humains: un sentiment collectif qui surgit et qui s’exprime au sein d’une assemblée selon Durkheim, ne dit pas seulement une somme de préférences, mais représente et détermine une colonne vertébrale d’un régime de préférences correspondant ou contenant des vérités particulières autour d’une vérité générale. Qu’elle sorte de la nature extérieure placée au sein de l’assemblée, qu’elle sorte des poumons de chaque membre de l’assemblée où elle est soufflée par Dieu, par un ange, par un démon, qu’elle sorte de la bouche de chaque homme sans concertation avec ses semblables dans une salle de classe ou dans une famille moins diversifiée, moins complexe, moins  hétérogène, c’est toujours selon une certaine vérité, en suivant un certain ensemble de vérités identifiables, exprimables et caractérisables, que se comporte chaque individu, chaque groupe social, chaque pouvoir politique, chaque gouvernement. Dis- moi quelle vérité de ton Dieu tu ne peux jamais oublier et à laquelle tu ne peux point résister, je te dirais comment tu te gouvernes et comment tu aurais gouverné une famille, une société, un Etat ou le monde, parce que Jean Ulmo ne se trompe pas et ne te trompe pas « La notion de vérité est au fondement de la vie sociale et de la vie personnelle de l’homme »

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :