Le football n’est pas Africain, et s’ils avaient raison !

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Elles étaient cinq sélections ambassadrices de l’Afrique au plus grand rendez – vous mondial au tour du ballon rond au Brésil : Cameroun, Côte d’Ivoire, Nigéria, Algérie et Ghana mais hélas.

Les discours d'avant mondial nous avaient galvanisé et les promesses d'une belle moisson nous avaient fait entrevoir l'or de la dame, mais après un tour complet, on a dû se rendre à l'évidence et déchanter; des lions atteints d'extinction de voix car ayant trop rugi sur des histoires de prîmes, des aigles déplumés aux serres ramollies, des étoiles fanées et finalement nébulisées, des renards calfeutrés dans leur terrier et un seul barrissement jusque là permettait l’espoir mais hélas, elles vont toutes plier bagages à peine arrivées. Heureusement que mame kouassi de sa trompette pourrait s'immiscer dans la samba et nous égayer encore; pourvu que les miracles se reproduisent en notre faveur. N'y voyez-vous pas quelques ressemblances? Pauvre de nous africains qui vivons de discours mielleux, de promesses panées de chapelure et que pourtant je me suis rappelé avoir lu quelque part sur les pamphlets de Mam Ndîck; qu'on vit de bons Sadj (couscous) et non de mielleux langages et que j'ai ouï -dire par un sage de l'hexagone que: les promesses, de quelques sortes qu'elles soient, n'engagent que ceux qui y croient; même électorales? Acheteurs et vendeurs d'illusion, vendeurs et acheteurs de conscience: tous des inconscients. Qui achète sa légitimité et qui vend sa légitimité; est tout simplement illégitime.

Geste indigne de deux joueurs camerounais juste après le ko d’un adversaire orchestré par un des leurs et qui lui a valu le carton rouge ; une erreur de jeunesse peut – être !

Geste indigne de joueurs Ivoiriens qui refusent de se serrer la main à la fin du match.

Les supporters camerounais ont eu raison de réclamer un nettoyage entier de leur sélection.

Sabri Lamouchi a eu le mérite de s’imposer devant le Japon mais savait qu’avec la Colombie ça ne serait pas facile. Peut être que lui ne sera pas défénestré, car des limogeages, il y’en aura.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :