Le Sénégal, un pays sans opposition

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

L'opposition a échoué lamentablement dans sa tentative d'impliquer Benno Bokk Yakkar dans la politisation du dossier du maire de Dakar. Toutes les provocations n'y ont rien fait, les dirigeants de Benno Bokk Yakar  sont restés des hommes d'Etat, respectueux des institutions de la République. Et il en sera toujours ainsi quelles que soient les insultes et les déclarations fracassantes qui seront proférées contre la coalition. Le dossier du maire de Dakar relève de la justice , seulement de la justice.   Il faut saluer la hauteur d'esprit de Monsieur Ousmane Tanor Dieng, un grand homme d'Etat. Il a refusé de méler les questions politiciennes à la gestion du Haut Conseil des Collectivités Territoriales en dépit de l'insistance des journalistes auxquels il faisait face . Il est visiblement dificile de destabiliser un homme d'une telle sérénité. Son action est probante à la tête du HCCT, institution créée pour accompagner le processus de développement des territoires. Cette assemblée consultative qui  intervient avec pertinence,  dans la formulation d'avis reflétant les préoccupations des populations.   Le plus important c'est le Sénégal. La quinzième édition du rapport Doing Business et les données publiées par le Fonds monétaire international (FMI) fin juin, à l'issue de la quatrième revue de l'accord au titre de l'instrument de soutien à la politique économique confirment que le pays fonctionne de mieux en mieux tous les jours. La réduction du déficit budgétaire, la maîtrise de l'inflation sous la barre des 2 %, la hausse des investissements, ainsi que la solidité du cadre macroéconomique du Sénégal se confirment.   Le rapport Doing Buisiness confirme l'amélioration continue de l'environnement d es affaires depuis 2012 grâce à la mise en oeuvre de réformes hardies pour faire chaque jour un peu plus du Sénégal, une bonne adresse pour les investisseurs. Les grands projets du Chef de l'Etat, le Président Macky SALL, vont bientot arriver à maturité et plus que jamais l'on peut s'attendre à des lendemains meilleurs au Sénégal.   La Cellule Communication de Benno Bokk Yakaar Le coordonnateur
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :