Non à l ethnocentrisme et à la « toucouleurisation » de postes publics

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

L'accession de Macky Sall à la magistrature suprême est marquée par une présence massive de nordistes - sudistes communément appelés halpulaars, parents, proches, amis etc.

Aujourd’hui l’on se rend compte encore une fois avec la nomination de Oumar Maal à la tête de la police national après celles de la Rts, de l’Apix, de la Bnde, de l’Artps, du CNEC, de l’intérieur etc. que le chef de l’état ne badine pas quand il s’agit de nommer à des postes stratégiques et clés. C’est dire que, s’il ne s’agit pas de sa dynastie (Faye, Sall, Gassama et tambédou), il se rabat tout simplement sur son ethnie.

Qui est en réalité Oumar Maal ?

Le commissaire divisionnaire de Classe exceptionnelle Oumar Maal est un produit de la 16ème promotion de l’École Nationale de la Police (Enp). Il a subi son stage de commissaire avec succès dans cette École dans la période 1994-1996. Après un passage à la Brigade d’intervention polyvalente(Bip), il entame alors sa spécialisation dans la sécurité publique. En prenant les commandes du commissariat de Reubeus à Dakar avant d’aller à l’intérieur du pays. Cette nouvelle vie professionnelle l’amener à Ziguinchor, Tambacounda, Matam. Il passe deux fois commissaire central de Saint-Louis et Kaolack. En sécurité publique, il a été nommé Directeur de la Sécurité publique(DSP). Il a participé à plusieurs missions onusiennes qui l’ont amené un peu partout notamment en Bosnie Herzégovine.

Des nominations peu anodines. Macky Sall est – il persuadé de sa défaite aux prochaines élections pour ne compter que sur le « forcing » avec l’aide de certains Halpulaar bornés ! Nous ne saurions le dire.

Les nominations à ces postes stratégiques renvoient à une politique ethnocentriste et une toucouleurisation  du régime de Macky Sall qui ne dit pas son nom.

Personne ne doute de la compétence jusque là démontré par le commissaire Maal et Le Sénégal appartenant à tous, à l’œuvre nous le jugerons.

Ils sont nombreux à se sucrer actuellement. Nous pouvons entre autres citer : Amadou Bâ (MEFP), Thierno Alassane Sall (MEDER), Mansour Faye (MHA), Elimane Kane (MITTD), Yaya Abdoul Kane (MPT), Matar Bâ (MS), Fatou Tambédou (MCRRB)…

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :