Pénitence et Réconciliation dans la religion Chrétienne.

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Qu'est-ce que la réconciliation ?

La vie n'est possible que si nous savons pardonner, nous réconcilier avec nous mêmes, avec les autres et avec Dieu. Le sacrement de la réconciliation nous invite à reconnaître que l'amour de Dieu nous permet de dépasser les conflits surtout en ce temps de carême.

Pourquoi se confesser ?

Au sujet du sacrement de réconciliation, nous sommes souvent partagés entre la conception d'autrefois et les idées actuelles. Jadis, la confession était très importante pour rester en état de grâce car le péché mortel entraînait le châtiment éternel de l'enfer.

Cette perspective entraînait l'inquiétude et parfois le scrupule. Actuellement la confession apparaît à beaucoup comme une routine inutile. Pour comprendre pourquoi il faut se confesser, il faut d'abord avoir une juste conception du péché.

Comment se confesser ?

On commence habituellement a préparer sa confession en faisant son examen de conscience et la liste de ses péchés, mais il y a quelque
chose à faire avant. Il faut d' abord se mettre devant la Parole de Dieu en lisant un passage de la Bible. L'écoute de la Parole en nous révélant

la miséricorde de Dieu nous dévoile en même temps notre propre péché. Il y a des manières diverses de faire son examen de conscience.

Qu'est-ce que le péché ?

Aujourd'hui dans le langage courant, le péché fait sourire quand on l'associe à la gourmandise ou il fait peur quand on l'associe au "péché mortel". Le péché de l'homme est en fait tout manquement à l'amour.

Comment reçoit-on le sacrement de Pénitence et de Réconciliation ?

Celui qui veut obtenir la réconciliation avec Dieu et avec l'Église doit dire au prêtre tous les péchés graves qu'il n'a pas encore confessés et dont il se souvient, après avoir examiné soigneusement sa conscience. Il est aussi recommandé de confesser ses péchés moins graves : péchés véniels.

Le confesseur propose une pénitence pour réparer les dommages causés par les péchés et rétablir une manière de vivre propre aux disciples du Christ.

Qu'apporte le sacrement de la Pénitence ?

Le sacrement de la Pénitence nous réconcilie avec Dieu et nous fait rentrer dans la pleine communion avec Lui. Il nous réconcilie aussi avec l'Église et avec nos frères.

Il nous donne la paix et la sérénité et fait grandir nos forces spirituelles pour vivre en chrétiens

Propos du Père Aubin COLY, Prêtre, Paroisse des martyrs de
l’Ouganda, Dakar Sénégal

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :