Comment marrier le plan NEPAD et le plan AGOA pour un meilleur développement de l'Afrique?

Blogs
  • Article ajouté le : 29 Mercredi, 2013 à 00h43
  • Author: djibril ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

  L'effort économique et culturel que l'Afrique a fourni pour participer au développement du monde depuis l'esclavage, la colonisation jusqu'à l'immigration de nos femmes et de nos hommes ne peut pas être vain. Nous pensons que l'Afrique "deserves better". Un dialogue a toujours existé. La globalisation, le plan AGOA, le plan NEPAD......, de nouvelles opportunités sont ouvertes pour l'Afrique. Mais comment marrier ces deux plans(AGOA/NEPAD) qui sont  parmi d'autres, pour un développement durable de l'Afrique.      En May 2000, le congrès américain adoptait la loi sur le nom de African Growth Opportunities Act(AGOA). Le but de cette loi est de soutenir l'économie des pays africains en leurs facilitant l'accès au marché américain s'ils suivent les principes de l'économie libérale. C'est un intérêt réciproque pour les deux parties. Les pays africains peuvent exporter vers l'Amérique sans taxes douaniers et les Etats Unis bénéficient ainsi d'une source d'approvisionnement notamment en pétrole. En 2011, le président Bush disait qu'il n'y a pas de croissance économique d'un pays sans l'ouverture de son marché. Le congrès américain a renouvelé le plan AGOA jusqu'en 2015. Comment de façon maximale, peut on bénéficier de ce plan? Certains de nos produits doivent être bien étudiées et améliorer, leur qualité doit être sans égale dans le marché mondial. Cette particularité va créer un besoin qui, indépendamment du plan AGOA, nous permet de continuer à avoir une place( niche market) dans n'importe quel marché particulièrement le marché américain. Le nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique(NEPAD ) est un plan qui peut nous aider à améliorer ces produits locaux pour qu'ils deviennent competifs dans le marché international. Le plan NEPAD est l'unification du plan Oméga de l'ex président Abdoulaye Wade et du plan MAP( de l'ex président Tambo Mbeki de l'Afrique du Sud et du Président algerien Butleflika). Le plan vise au développement de l'Afrique par les africains. C'est un plan ambitieux qui peut accélérer le développement de l'Afrique. L'ultime objectif du NEPAD, combler le retard qui sépare l'Afrique des pays développés. Cette notion de fossé à remplir (bridging gap) est au coeur même du NEPAD.  Les émigrés avec l'aide du gouvernement pourraient jouer un rôle important dans l'exploitation maximale de ces deux plans   Nous avons besoin d'une armée d'entrepreneurs, d'ingénieurs, de scientifiques, des pharmacistes, des médecins, des bailleurs de fonds africains donc il faut développer l'éducation et la formation. Le développement de l'Afrique ne peut pas se faire sans un partenariat élargi entre africains d'abord. Pour faire face à ces défis particulièrement pour le Sénégal, un nouveau dialogue élargi avec la diaspora doit être développé.  Djibril Ndiaye Ph.D.    
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :