L\ age des robots et ses conséquences 

Blogs
  • Article ajouté le : 09 Mercredi, 2015 à 22h09
  • Author: djibril ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Le robotisme peut accélérer le développement économique et sauver des vies humaines. Mais les robots peuvent nous transformer en zombies sans qu'on se rend compte du processus.

Un robot est un appareil informatique qui peut être programmée à faire des travaux déterminés.
Le robot peut faire des travaux extrêmement difficiles ou impossibles pour un être humain. Dans la recherche et l'exploitation des hydrocarbures, les robots peuvent aller dans les profondeurs marines où la vie de l'être humain est quasi impossible et ils performent des travaux de welding(technique qui permet de souder des matériaux métalliques en utilisant des rayons laser plus connu dans les usines de fabrication ) ou la manipulation de produits radioactifs très dangereux. L'accélération de la chaîne de production dans les usines  utilise souvent des robots. De la machine calculatrice la plus simple à la plus complexe en passant par les ordinateurs et les smart phones, la technologie de l'information est devenue un vaste domaine qui couvre notre vie quotidienne. Bientôt les robots vont nous tenir compagnie, des robots sensibles qui vont comprendre et répondront à nos besoins et concerns. La technologie de l'information à des avantages économiques et sociaux incalculables. 
Mais malgré le développement de la civilisation de l'information, le phénomène des catastrophes humaines liées aux guerres, aux réfugiés politiques ou économiques n'a pas subi un grand changement. Avec la civilisation de l'information une analyse beaucoup plus profonde devait permettre de prévoir des solutions post conflits. Mais ce qui se passe en Europe maintenant avec des mouvements de réfugiés politiques, religieux et économiques venant de l'Afrique de l'Asie et du Moyen Orient démontrent un défaut de préparation des leaders dits du Monde libre.
Avec toute l'information disponible et la capacité d'analyse de nos super ordinateurs; c'est inadmissible d'assister à cet exodus humain qui est le fruit de politiques très mal conçues. Probablement nous risquons de perdre le contrôle de notre future si nous dépendons des machines qui vont penser à notre place. Le processus de zombies modernes est en marche, ces machines intelligentes vont conquérir l'être humain en pensant à la place de l'Homme. Le grand danger est que nous ne sommes pas conscients ou nous ne voulons pas comprendre l'effet dévastateur des smart machines parce que elles nous aident à gagner du temps et d'argent sans utiliser les méthodes empiriques de réflexion et d'analyse qui demandent un mental et des connaissances très approfondies. Cette paresse intellectuelle favorisée par les machines est l'ennemie numéro un de l'Homme et de son environnement.

Djibril Ndiaye PH.D.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :