L'importance de l'éducation religieuse pour les familles des émigrés 

Blogs
  • Article ajouté le : 04 Mercredi, 2014 à 02h25
  • Author: djibril ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

    Au Sénégal l'éducation religieuse est devenue inconsciemment intégrée dans nos pratiques culturelles. Les heures de prières sont annoncées avec grande pompe. Les hadiths sur la vie des prophetes(sws) retentissent dans la rue dans les radios et dans pratiquement toutes les cérémonies à qui veut l'entendre. Quoi qu'on dise les enfants qui grandissent au Sénégal sont plus armés religieusement que leur pairs vivant dans les pays développés. Mais si nous parlons des sciences et technologies et les opportunités liées à ces disciplines, on constate que les enfants éduqués dans les pays développés sont en avance. Les enfants de la diaspora sont profondément marquées par le système éducatif de leur pays de résidence; telque les mathematiques, les sciences biologiques, physiques, chimiques et techniques et l'information technologique. Toutes ces sciences sont exprimées dans les films non fictions et fictions très populaires(superheroes) tel que Spiderman, Godzzira, X-men, Superman etc. Le cinéma est le moyen le plus efficace pour vulgariser une culture. La culture américaine est un exemple, qui après la deuxième guerre mondiale a connu une popularité extraordinaire grâce à Hollywood(capitale de l'industrie cinématographique), les films américains sont populaires dans le monde entier, mais l'interpretation et l'approche peuvent être differentes selon le milieu. Les systèmes éducatifs qui favorisent les matières scientifiques avec les avancées en biotechnology, en physique et en information technologie entrainent une développement remarquable des films fictions cités plus haut. Tous ces facteurs peuvent éveiller l'imagination et la créativité qui peuvent être négatives ou positives chez les enfants. Les sciences et les technologies et les films qui les expriment pourraient produire des citoyens super intelligents( supersmarts). Cette particularité de cette future génération est un couteau à double trenchant parceque, si les enfants ne sont pas préparés culturellement pour faire face à la nouvelle civilization technologique des science et de l'information, ils pourraient être victimes d'un développement sur-dimensionné. Pour ce qui nous concerne, l'éducation culturelle particulièrement religieuse de nos enfants surtout de la diaspora des pays économiquement avancés pourrait être nécessaire pour les aider à devenir des citoyens exemplaires.    Djibril Ndiaye Docteur en biotechnologie     
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :